AccueilPhoto

Comment des photos de Jennifer Lopez ont permis la création de Google Images ?

Publié le

par Lise Lanot

© Jeff Vespa/WireImage

Toute l’histoire derrière les images qui ont révolutionné une partie de la recherche Internet.

C’est un sujet que je pensais éculé, connu comme le loup blanc. Pourtant, en en discutant à la rédaction, je me suis rendu compte que nombre de mes collègues ne connaissaient pas la fameuse légende liant une star de la pop à une révolution du moteur de recherche le plus utilisé dans le monde. 

Tout commence le 23 février 2000. Google a moins de deux ans et est déjà fort d’un succès important, gérant plus de trois millions de recherches par jour et ayant reçu de grosses sommes d’argent d'"investisseurs providentiels" (dont Jeff Bezos). À cinq heures de route au sud du Googleplex (à Mountain View, au nord de la Californie, où l’entreprise s’est installée quelques mois plus tôt) ce mercredi soir, la 42e cérémonie des Grammy Awards se prépare au Staples Center de Los Angeles. 

Jennifer Lopez et sa robe verte Versace devenue célèbre lors de la 42e cérémonie des Grammy Awards, en 2000. (© Jeff Vespa/WireImage)

La légende

Sur le tapis rouge, déboule en début de soirée Jennifer Lopez, vêtue d’une robe ajourée de fine soie verte Versace. La tenue de la chanteuse fait sensation et Google, qui ne référence alors que des liens textuels, est submergé par les demandes d’internautes souhaitant revoir l’artiste et sa robe verte : "À l’époque, c’était la recherche la plus populaire qu’on ait jamais eue", se remémore Eric Schmidt, PDG de l’entreprise entre 2001 et 2011, auprès de Project Syndicate.

Malheureusement, le moteur de recherche n’a alors "pas de méthode infaillible permettant de donner exactement ce qu’ils voulaient aux internautes", poursuit l’homme d’affaires. "La recherche Google Images était née."

Capture d’écran Google Images

La réalité

L’histoire paraît trop facile, trop pop, pour être vraie. Pourtant, elle l’est, dans les grandes lignes en tout cas, soulignait encore Cathy Edwards, directrice de l’ingénierie Google, auprès de GQ en 2019 : 

"C’est complètement vrai, même si ce n’était pas aussi rapide que ça, du genre : 'Ça arrive et le lendemain, on se dit qu’on devrait créer un moteur de recherche d’images.' [On était très peu à ce moment-là] et tout le monde se disait qu’il fallait créer un outil de recherche dédié à l’image mais personne ne savait à quel point il fallait en faire une priorité. [Lorsque Jennifer Lopez est arrivée avec sa robe], il est devenu évident que c’était crucial, mais personne n’était là pour s’en charger."

Google embauche alors l’ingénieur – tout juste diplômé – Huican Zhu, qui planche sur le sujet aux côtés de Susan Wojcicki (alors responsable marketing de l’entreprise, et désormais PDG de YouTube). Le 12 juillet 2001, le duo lance enfin Google Images. 

Une résurrection incessante

Vingt ans plus tard, lors d’une conférence de presse précédent le défilé de sa collection Printemps-Été 2020, Donatella Versace rappelait sa fierté "d’avoir inspiré Google Images". Surprise, la fin dudit défilé présentait un montage de recherches Google Images de la fameuse robe verte avant qu’une voix n’ânonne : "OK Google, maintenant, montre-moi la vraie jungle dress" et qu’apparaisse J.Lo, vêtue de la même robe. De nouveau, la robe avait cassé l’Internet. 

L’histoire est rentrée dans les annales et Jennifer Lopez est souvent interrogée à ce sujet. "Je n’avais rien à me mettre pour les Grammy, mon styliste est venu me voir avec deux robes, la verte était l’une d’elles", racontait-elle dans une vidéo compilant "les plus grands moments de sa carrière". Depuis, on reproche – avec humour – à la chanteuse de ramener le sujet un peu trop souvent sur le tapis. Pour être honnête, on la comprend.

"Les autres vêtements du dressing de J.Lo quand elle part de chez elle encore vêtue de la robe Versace."

"La robe verte Versace qui se cache de J.Lo dans le dressing."

"J.Lo apportant la robe verte au pressing pour la troisième fois de la semaine."

"Si ce n’est pas J.Lo qui s’est fait arrêter pour avoir abusé de cette robe verte Versace iconique."

À voir aussi sur arts :