© Brendan Barry

Comment transformer sa chambre en appareil photo géant en quelques étapes simples ?

Le photographe Brendan Barry montre comment développer des photos grâce à sa chambre, transformée en appareil photo géant.

Nous vous avions déjà parlé de Brendan Barry, ce magicien de l’image qui transforme tout ce qui passe entre ses mains en appareils photo fonctionnels. Après l’appareil "courge musquée", l’appareil "Lego", l’appareil "pastèque", l’appareil "miche de pain", l’appareil "bûche de bois", l’appareil "déchets", et même l’appareil "gratte-ciel new-yorkais", le photographe britannique a eu la bonne idée d’expliquer, en quelques étapes simples, comment transformer une chambre en appareil photo avec "des objets qui se trouvent en général dans toutes les maisons".

Du carton, une loupe et un panneau blanc

Brendan Barry a filmé la totalité de l’expérience dans la chambre de sa fille (la vidéo est disponible ci-dessous), une pièce qui n’a a priori rien d’un studio, d’un laboratoire ou d’un appareil photo. La première étape consiste à plonger la pièce dans le noir. Pour se faire, il utilise des morceaux de carton qu’il coupe aux dimensions des fenêtres pour calfeutrer la chambre. Les rais de lumière restants sont comblés avec du gaffeur, du gros scotch noir.

Publicité

Capitonner la chambre. (© Brendan Barry)

Le photographe précise utiliser habituellement des gros objectifs d’appareils – plutôt utilisés par des pros – pour ce genre de projets. Sachant que nous sommes tous et toutes confiné·e·s, il se doute bien que rares sont les personnes à posséder tout une armada d’objectifs. Heureusement, d’autres options permettent de mener à bien l’expérience. Il a ainsi trouvé des loupes de différentes tailles, l’objectif d’un appareil 35 mm, le verre d’une paire de lunettes trouvée dans la rue, ainsi que le verre d’une paire de lunettes 3D.

Différents objectifs de fortune. (© Brendan Barry)

Publicité

L’artiste coupe ensuite dans les cartons des trous qui accueilleront ses différents objectifs de fortune. Il précise qu’il est également possible de seulement couper des ouvertures dans le carton, sans y ajouter les objectifs – le résultat devrait être peu ou prou similaire. Une fois la loupe placée dans le trou, il suffit de placer un écran blanc en face de celui-ci et, magie : "L’extérieur est projeté à l’intérieur." Il utilise un réflecteur utilisé par les photographes professionnel·le·s, mais cela fonctionne avec n’importe quel matériau blanc, papier, carton ou morceau de bois blanc.

Selon les différents objectifs, les résultats diffèrent : les angles sont plus ou moins larges et les qualités plus ou moins bonnes. La vue est particulièrement floue avec la lunette 3D, par exemple et c’est finalement une loupe qui remporte les faveurs du photographe.

Insérer les objectifs au milieu des fenêtres capitonnées. (© Brendan Barry)

Publicité

Projeter les images sur un matériau blanc. (© Brendan Barry)

Transformer sa salle de bains en chambre noire

La fin de la vidéo (à partir de 8 minutes 20) est dédiée à ses explications concernant la création d’une chambre noire artisanale. Brendan Barry l’installe dans sa salle de bains, qu’il calfeutre également – grâce à du papier aluminium, cette fois-ci.

Nous vous conseillons de bien écouter ses conseils et recettes. Sachez en tout cas que vous aurez besoin de différents produits chimiques (du révélateur, du bain d’arrêt, un fixateur rapide), d’eau, de plusieurs bacs, de papier photo, ainsi que d’un filtre rouge (qu’il s’agisse d’une feuille ou d’un objet en verre ou en plastique) à placer sur votre source de lumière et d’une torche (le flash de votre téléphone portable fera l’affaire).

Publicité

Transformer sa salle de bains en chambre noire. (© Brendan Barry)

Pour faire simple, vous devrez recouvrir votre planche blanche de papier photo. Dans le noir total (la seule source de lumière ne doit pas être blanche, mais rouge, pour ne pas ruiner le développement), il s’agira de rapidement découvrir, puis recouvrir le trou lumineux pour faire apparaître l’image sur le papier, puis de retirer le papier et de le plonger dans les différentes solutions chimiques. Il y aura évidemment des ratés et des ajustements à opérer. Brendan Barry a, par exemple, rapetissé le trou d’ouverture lumineux de son carton.

Si vous n’avez pas le matériel nécessaire ou ne voulez pas vous embêter avec les produits chimiques (à manier très précautionneusement évidemment – et à ne jamais boire, qu’importent les dires de Donald Trump), vous pouvez également prendre en photo le reflet projeté sur votre réflecteur et jouer avec l’image.

Développer ses images. (© Brendan Barry)

L’extérieur projeté sur le réflecteur. (© Brendan Barry)

Que vous souhaitiez ou non répéter l’expérience, n’hésitez pas à regarder la vidéo de trente minutes de Brendan Barry, qui explique avec simplicité le processus de la prise d’image et de son développement, avec suspense et rebondissements. Le résultat est de grande qualité, avec une profondeur de champ très réussie.

Le résultat final. (© Brendan Barry)

Vous pouvez retrouver les expériences et le travail de Brendan Barry sur son site et sur son compte Instagram.

Par Lise Lanot, publié le 29/04/2020