AccueilPhoto

Des grands-mères centenaires célébrées dans le dernier numéro de Vogue Corée

Publié le

par Lise Lanot

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

Les photographies s'inscrivent autour du thème général de l'espoir, lancé par "Vogue" pour ce mois de septembre.

Au vu de l’année si particulière que le monde entier a passée (et continue de vivre), les différentes éditions internationales de Vogue ont décidé de consacrer leur célèbre numéro de septembre au thème de l’espoir. Les 26 publications se sont mises d’accord pour "explorer l’espoir dans toutes ses interprétations, en amplifiant les voix de ceux qui sont déterminés à créer un changement positif".

L’édition sud-coréenne du magazine présente un beau dossier photo consacré à des femmes âgées de 90 à 110 ans. Originaires des districts de Sunchang, Gurye, Gokseong et Damyang, les modèles (toutes amatrices) concurrencent les jeunes visages ayant pour habitude d’inonder les pages des magazines.

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

Chaque femme est photographiée entourée de fleurs et de plantes symbolisant leur espoir inébranlable, renforcé par la maturité de leurs nombreuses années. Les images sont signées Min Hyunwoo, photographe sud-coréen de 32 ans qui a grandi à la campagne, environnement qui imprègne fortement son travail.

Min Hyun-Woo s’est rendu auprès de ces "grands-mères" qui n’ont pour la plupart jamais quitté leur ville natale ou la maison de leur mariage. L’artiste s’est fendu d’une publication sur son compte Instagram, confiant son émotion de photographier ces vieilles femmes, sous la forme d’une lettre à sa grand-mère décédée.

"Grand-mère ! J’ai eu la chance de prendre de belles photos de grands-mères centenaires. Avec 'Vogue' en plus ! C’est quoi 'Vogue' ? Le magazine le plus populaire de Corée. J’ai bien grandi depuis la dernière fois que tu m’as vu. Si tu étais ici, tu te vanterais beaucoup à mon propos. Comment ça va par là-bas ? Dieu s’occupe bien de toi ? Tu priais tous les jours, si Dieu t’a reconnue, tu dois être sacrément importante là-haut.

Tu me manques, grand-mère. Pendant que je prenais les photos, j’ai beaucoup pensé à toi. Tout le monde avait plus de 100 ans, j’avais peur de créer de mauvais souvenirs, donc j’étais très inquiet. Cependant, toute l’équipe a travaillé très dur pour créer les meilleurs souvenirs possible pour les grands-mères et ça m’a vraiment rassuré. […]

Je me souviens bien de toi. C’était très dur. Maman est morte si jeune et, sans père dans les parages, c’est toi qui étais là. Tu aurais pu penser que je deviendrais juge, mais voici ce que je suis devenu. Je suis triste qu’en tant que petit-fils devenu photographe, je n’ai pas de photo de toi. Mais grand-mère, je t’aime vraiment. J’ai pris de si belles photos des grands-mères que j’aurais aimé te montrer. Je vais continuer de partager l’amour que tu m’as donné. Je t’envoie tout mon amour, aussi gros qu’une baleine."

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

© Min Hyunwoo/Vogue Corée

À voir aussi sur arts :