AccueilPhoto

Des victimes d’incendies posent au milieu des décombres de leur maison

Publié le

par Lisa Miquet

Suite aux terribles incendies qui ont frappé le Tennessee en novembre 2016, le photographe Jeremy Cowart a décidé d'immortaliser les victimes au milieu des décombres afin de récolter des fonds et de leur venir en aide. 

© Jeremy Cowart

En novembre 2016, de terribles incendies ont ravagé la petite ville de Gatlinburg, dans le Tennessee aux États-Unis. Le terrible bilan compte 14 morts et plus de 2 000 foyers et entreprises détruits. Pour tenter d'aider à son niveau les victimes de cette catastrophe, le photographe Jeremy Cowart a décidé de réaliser une série d'images dans la région et de lancer un appel aux dons.

Il a donc créé Voices of Gatlinburg (les voix de Gatlinburg, en français) un projet mettant en lumière les histoires des personnes touchées par le drame. L'artiste a passé plusieurs jours à filmer, écouter et photographier les victimes sur un matelas blanc parmi les décombres. Alternant vues aériennes et plans plus rapprochés, le photographe nous livre différentes perspectives et nous montre l'ampleur des dégâts : il ne reste tout simplement plus rien.

Un projet artistique utile

Jeremy Cowart était particulièrement touché par ces incendies car il connaissait la petite ville de Gatlinburg. Enfant, il l'avait visitée avec ses parents et y avait emmagasiné de nombreux souvenirs. Lorsqu'il apprit la catastrophe, il eut envie d'apporter son aide d'une manière ou d'une autre. Ce projet photo est pourtant différent de ce qu'il a l'habitude de faire, puisque le photographe travaille régulièrement pour des artistes comme Taylor Swift, Kelly Clarkson ou encore la famille Kardashian. Il est donc plutôt habitué à réaliser des travaux plus commerciaux. Cependant, il a su mettre à profit tout son talent et sa créativité au service d'une cause et invite sur son compte Instagram ses collègues créatifs à faire de même :

"Je défie toutes les personnes créatives de penser différemment quand une catastrophe frappe. Tout comme vous le faites dans le monde professionnel, pensez à comment vous pouvez aider grâce à cette petite partie de votre cerveau. En tant qu'artistes, nous avons la capacité de garder les yeux rivés sur la tragédie lorsque le reste du monde l'a déjà oubliée. Nous avons la capacité de penser et de voir les choses différemment. Utilisez votre créativité, utilisez la technologie et, surtout, écoutez ces chuchotements appelés 'idées'. Ce sont les atouts les plus importants auxquels vous avez accès."

Enfin, il rappelle  le plus important : la campagne de financement participatif mise en place pour venir en aide aux victimes :

"Il a été si gratifiant de voir que ce projet était 'utile'. Vous êtes allés donner sur les nombreux liens de crowdfunding que j'ai pu partager et pour cela je vous suis immensément reconnaissant. Continuez à le faire ! Ce projet n'a aucune valeur si les personnes qui sont sur mes photographies ne sont pas concrètement aidées !"

Un projet concret, qui montre que l'art peut aussi être une manière d'aider les gens.

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

© Jeremy Cowart

À voir aussi sur arts :