AccueilPhoto

Des photos de familles confinées derrière leurs fenêtres partagent un message d'espoir

Publié le

par Lise Lanot

© Stephen Lovekin

À New York, Stephen Lovekin documente le confinement en noir et blanc.

Face à la propagation extrêmement rapide du virus Covid-19 à New York, le gouverneur de l’État, Andrew Cuomo, a fini par annoncer des mesures de confinement le dimanche 22 mars. En réaction, le photographe Stephen Lovekin a décidé d’utiliser son art pour transmettre des messages d’unité, de soutien et surtout, pour convaincre la population de bien rester chez elle.

À commencer par sa voisine, une artiste de 91 ans, Stephen Lovekin a immortalisé des New-Yorkais·e·s confiné·e·s près de chez lui, à Brooklyn. Derrière leurs fenêtres, le photographe a demandé à ses modèles d’inscrire des messages d’espoir sur une feuille de papier.

Shirley Fuerst : "Soyons optimistes, l’art est salvateur !" (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Le projet étant solidaire et collaboratif, ce sont désormais les habitant·e·s du voisinage qui sollicitent Stephen Lovekin pour se faire tirer le portrait. Le noir et blanc des images unifie le projet et le message qu’il porte. Le motif récurrent de la fenêtre rappelle les toiles d’Edward Hopper et "l’isolement dans la transparence" qu’elles représentent.

Le portraitiste, qui cherchait un moyen de documenter ce moment si particulier de nos vies, raconte qu’il apprécie particulièrement le fait d’immortaliser les enfants, puisque "leur innocence et leur naïveté" sont "aussi belles qu’amères". Grand·e·s ou petit·e·s, leur message est, quoi qu’il en soit, clair : restez chez vous !

Anna Beth et Mary Rousakis : "Partagez la bonté, pas la maladie. Restez à la maison !" (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Agnetha, Matthew, Ezra et Nora Septimus : "Espoir". (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Jean Davis, Danny Rosenthal, Simone, Naomi et Leah : "Détournez-vous du bruit, tournez-vous vers la nature, l’intuition, la prière, l’amour radical." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Mike, Denise, Henry, Jack et Will Pergola : "'Nous étions ensemble. J’oublie tout le reste.' <em>Walt Whitman</em>" (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Callie et Lucas Lovekin : "Bientôt, nous serons réunis. Restez chez vous et gardez espoir." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Dr. Kristin Lawler : "La machine peut s’arrêter." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Claire Ince et Ancil McKain : "Seuls ensemble." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Lisa Draho, Josh Zuckerman, Ruby et Ava : "On peut le faire." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Robert E. Clark Jr. : "Les périodes coriaces ne durent jamais. Mais les gens coriaces, si." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Khadijah Silver et Eliot : "L’individualisme, le patriotisme, le capitalisme, l’hétéropatriarcat et la peur nous tueront si on les laisse faire. Cessons la folie. Unissons-nous !" (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Tom Smith, Laura Ross, Caroline, Elizabeth et Abigail : "Vous ne pouvez pas vous sentir seul, si vous aimez les gens avec qui vous êtes seul." (© Stephen Lovekin/Shutterstock)

Restez chez vous et bingez nos vidéos ici !

À voir aussi sur arts :