AccueilPhoto

En déterrant de vieilles photos, un homme révèle un amour lesbien dans sa famille

Publié le

par Axel Savoye

© Mark R. Miller/Twitter

Sur Twitter, Mark Miller raconte la vie de sa grand-tante qui a vécu dans un ménage à trois lesbien et partage un beau message.

Dans un fil Twitter viral, un certain Mark R. Miller démontre que les relations LGBTQ+ ne datent pas d’hier et ont toujours fait partie de l’Histoire. L’Américain y raconte l’histoire de sa grand-tante, Leslie, qui a eu une vie amoureuse lesbienne et cachée, au début du XXe siècle.

"Il y a une photo dans ma maison qui me hante. Elle est vieille de cent ans. Je n’ai plus besoin de la regarder tellement je connais tous ses détails. Mais regardez-la. Elle est préservée dans une armoire à photos car j’ai peur que la lumière vulgaire ne l’abîme", confie-t-il dans un premier tweet, avant de poursuivre :

"Cette photo est celle de ma grand-tante, décédée deux décennies avant ma naissance. Elle tient dans ses bras son fils qui n’a pas encore 4 ans. Elle a été prise par son amante, Lucia Larranga. C’est à la fois le triomphe, l’amour et la dignité.

C’est un 'talisman en celluloïd contre le vampire de l’effacement lesbien' […], et chaque fois que je pose mes yeux sur elle, je pense au pouvoir de leur vie magnifiquement menée."

Leslie rencontre Lucia en 1917, et malgré le fait qu’elle soit une femme de dix ans son aînée, elle décide de fonder une famille avec elle. Elles ne pouvaient cependant pas avoir accès à la PMA, alors Leslie s’est mariée avec un ami qui allait partir sur le front de la Première Guerre mondiale en France. Lorsqu’elle est tombée enceinte, elle a divorcé et a ensuite mis au monde son fils Robert. La famille s’agrandira encore en 1920 mais pas d’une manière à laquelle on pouvait s’attendre.

Lors d’un voyage à Hawaï, la famille rencontre une certaine Louise Taylor et rentre au pays avec elle pour fonder un trouple lesbien et polyamoureux, et élever Robert ensemble. Mais pour l’administration, elles n’étaient que des amies qui vivaient dans la même maison. Robert a été éduqué par trois mères et tout ce qu’il a réussi dans sa vie est dû au fait qu’il avait une famille, et ce peu importe le genre ou la sexualité de ses parents.

"Leslie s’habillait toujours de blanc ou de couleurs pastel, et Lucia portait toujours du noir. Toujours. J’ai vu des dizaines de photos à travers des décennies. Toujours."

Après des études prestigieuses à l’université Stanford, Robert a collaboré avec The New Yorker et jouait du piano au Balboa Café de San Francisco. Mark Miller garde le souvenir de quelqu’un de profondément gentil, généreux et cultivé. Sur les réseaux sociaux, cette histoire a suscité des réactions de personnes ayant un membre de leur famille qui a vécu une relation similaire, à l’abri des regards, des décennies auparavant.

"Ma tante avait l’habitude de m’acheter un joli kit Lego chaque Noël. Ce n’est qu’à l’âge adulte que j’ai découvert que si elle venait rarement passer Noël en famille, c’était parce qu’elle était lesbienne et que notre famille la rejetait, elle et sa partenaire. Je n’ai pas vu Stella depuis des années."

"Ma grand-tante Robin a également eu une partenaire durant toute sa vie. Elles ont toutes deux vécu jusqu’à un âge avancé."

À voir aussi sur arts :