AccueilPhoto

Quand de mignons animaux viennent perturber des photographes en plein travail

Publié le

par Axel Savoye

© Pixabay

Un thread Twitter recense des tête-à-tête privilégiés entre animaux et photographes.

Être photographe animalier requiert beaucoup de qualités telles que la maîtrise de soi, un minimum de connaissances sur la faune et la flore ainsi que de la patience. Il ne faut pas non plus avoir peur de la solitude, enfin, c'est du moins ce que l'on pense. On peut avoir cette idée préconçue du photographe animalier paumé dans une nature déserte ou hostile, et qui reste allongé par terre des heures durant dans l'unique but de prendre quelques clichés d'animaux craintifs.

Dans un fil Twitter, Joaquim Campa a partagé une quarantaine de photos prenant cette idée à contrepied. Renards, singes, suricates et écureuils un peu trop curieux sont ici ravis d'interrompre le travail des photographes, de coller leur frimousse à l'objectif ou de s'improviser eux-mêmes photographes animaliers.

Une sélection qui a de quoi mettre de bonne humeur et qui casse le préjugé des animaux qui détaleraient à toute vitesse au moindre bruit suspect. Ceux-là ne sont pas peureux, mais plus malins que ce que l'on pense.

À voir aussi sur arts :