AccueilPhoto

En images : dans la foule en émoi de la Marche des libertés à Paris, ce samedi

Publié le

par Lise Lanot

© Louis Lepron

Des centaines de milliers de personnes ont manifesté contre la loi "sécurité globale" et les violences policières.

Samedi 28 novembre, des "marches des libertés" contre le texte de loi "sécurité globale" et les violences policières ont rassemblé dans toute la France environ 500 000 manifestant·e·s, selon les organisateur·rice·s. Ces rassemblements font également suite au très brutal démantèlement d’un campement provisoire de migrant·e·s à Paris, lundi dernier, et au violent passage à tabac subi du producteur de musique noir Michel Zecler par quatre policiers blancs, le samedi précédent.

Au milieu des milliers de manifestant·e·s (200 000 à Paris selon la coordination StopLoiSécuritéGlobale – qui rassemble notamment des syndicats de journalistes et des associations de défense des droits humains – contre 46 000 selon le ministère de l’Intérieur), Louis Lepron a photographié leurs regards et leurs pancartes, leur colère et leur paisible solidarité.

© Louis Lepron

"C’est le peuple de la liberté qui a marché dans toute la France pour dire au gouvernement qu’il ne veut pas de sa loi 'Sécurité Globale', qu’il refuse la surveillance généralisée et les drones, qu’il veut pouvoir filmer et diffuser les interventions des forces de l’ordre", a affirmé la coordination StopLoiSécuritéGlobale dans un communiqué.

Cette dernière a "fermement" dénoncé les "quelques dégradations et violences à Paris et à Lyon", notamment "des violences contre des policiers sur la place de la Bastille" après la fin de la manifestation. "Nous ne pouvons accepter qu’une poignée de personnes impose par la force leur stratégie de contestation à des centaines de milliers d’autres manifestants pacifiques", a souligné le communiqué.

© Louis Lepron

La coordination a par ailleurs affirmé que "ce mouvement n’en est qu’à ses balbutiements", annonçant que "la liesse populaire et la foule scandant des slogans heureux et pleins d’espoirs nous imposent de poursuivre ce combat dans les prochains jours pour l’État de droit, pour la démocratie, pour la République".

Elle s’est adressée au président Emmanuel Macron, l’appelant à "entendre le peuple, descendu dans la rue en masse ce samedi 28 novembre pour défendre les libertés, toutes les libertés".

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

© Louis Lepron

Avec AFP.

À voir aussi sur arts :