AccueilPhoto

En images : les manifestations Stop Asian Hate unissent contre le racisme anti-asiatique

Publié le

par Lise Lanot

© Stephen Zenner/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

La fusillade du 16 mars 2021, à Atlanta, a poussé des milliers d’Américains à descendre dans les rues.

Mardi 16 mars 2021, huit personnes, dont six femmes d’origine asiatique, étaient tuées par balle dans trois salons de massage de la région d’Atlanta, dans le sud-est des États-Unis, rapportaient nos collègues de Konbini news le lendemain. En plus de soulever une vague d’indignation, ces meurtres ont mis en lumière la recrudescence d’actes anti-asiatiques à travers le monde occidental.

Selon CNN, les rapports de crimes haineux à l’encontre des personnes asiatiques ont augmenté de façon drastique dans les pays occidentaux, en moins d’un an. De la Maison-Blanche (où Donald Trump accusait "le virus chinois") aux rues états-uniennes, françaises, britanniques ou australiennes, le racisme anti-asiatique se montre à visage de plus en plus découvert depuis les débuts de l’épidémie de Covid-19.

Avant la fusillade du 16 mars, des manifestations anti-racistes, surnommées les rallies Stop Asian Hate, étaient déjà organisées à travers les États-Unis. Suite à la tuerie, de nouveaux rassemblements ont eu lieu de la côte est à la côte ouest, en passant par New York, Columbus et, bien sûr, Atlanta. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour apporter leur soutien aux familles endeuillées et appeler à mettre un terme aux crimes racistes et aux amalgames liés au Covid-19.

Khaila Carr, 24 ans, et son partenaire Tyler tiennent une bougie allumée lors de la veillée organisée à la mémoire des huit victimes de la tuerie d’Atlanta, le 20 mars 2021, à Columbus, dans l’Ohio. (© Stephen Zenner/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Un petit autel devant un kiosque honore la mémoire des huit personnes tuées à Atlanta, le 16 mars 2021. L’organisation militante philippine Anakbayan a organisé l’événement dans le parc de Goodale à Columbus, dans l’Ohio. L’événement était un <em>safe space</em> pour parler d’expériences de racisme anti-asiatique et de militantisme, et s’est terminé avec une veillée à la bougie pour les victimes de la tuerie. (© Stephen Zenner/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Rachel Dumke, 24 ans, tient une bougie allumée lors de la veillée organisée à la mémoire des huit victimes de la tuerie d’Atlanta, le 20 mars 2021, à Columbus, dans l’Ohio. (© Stephen Zenner/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Kien Nguyen, 76 ans, tient un iPad où est inscrit le message "Stop Asian hate" lors d’une veillée organisée par la communauté asiatique-américaine du Community Center Park de Garden Grove, en hommage aux huit victimes de la tuerie d’Atlanta, le mercredi 17 mars 2021, à Garden Grove, en Californie. (© Leonard Ortiz/MediaNews Group/Orange County Register via Getty Images)

Ted Nguyen tient un iPad où est inscrit le message "Stop Asian hate" lors d’une veillée organisée par la communauté asiatique-américaine du Community Center Park de Garden Grove, en hommage aux huit victimes de la tuerie d’Atlanta, le mercredi 17 mars 2021, à Garden Grove, en Californie. (© Leonard Ortiz/MediaNews Group/Orange County Register via Getty Images)

Des centaines de personnes ont marché dans le quartier de Chinatown, à Boston, avant de rejoindre le Capitole du Massachusetts lors d’une manifestation Stop Asian Hate, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Will Lex Ham scande le slogan <em>"Stop Asian hate, love Asian people"</em> en tête d’un cortège de plusieurs centaines de personnes à Boston, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Le 13 mars 2021, à Boston. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Le 26 février 2021, la troupe de danse Qing Wei Lion and Dragon dansait lors d’un festival à la lanterne co-organisé par une famille asiatique-américaine harcelée. Le festival, tenu le dernier jour du Nouvel An lunaire, visait à dénoncer le racisme anti-asiatique. Les participant·e·s y ont décoré des lanternes, ont assisté à des représentations de danse, mangé des plats à emporter et écouté des discours dénonçant le racisme. (© Allen J. Schaben/Los Angeles Times via Getty Images)

Des pancartes appelant à l’unité sont posées par terre, lors du rassemblement de Boston, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Justin Singletary, cofondateur du "Project Y", scande le slogan <em>"Stop Asian hate, love Asian people"</em> à la tête du cortège de Boston, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Le rassemblement de Boston, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

Ryan Doan Nguyen, l’organisateur de l’événement, scande le slogan <em>"Stop Asian hate, love Asian people"</em> à la tête du cortège de Boston, le 13 mars 2021. (© Erin Clark/The Boston Globe via Getty Images)

À voir aussi sur arts :