AccueilPhoto

En shootant Beyoncé, Kennedi Carter devient la plus jeune photographe en couv' de Vogue UK

Publié le

par Lise Lanot

© Kennedi Carter/Vogue UK

Trois couvertures et 20 pages de photos : l'entente a semblé parfaite entre Kennedi Carter et Beyoncé.

Deux monarques sont au centre du numéro de décembre du Vogue britannique. On peut lire d’un côté un entretien du prince Charles et de l’autre, vingt pages d’un dossier mode et une longue rencontre avec "l’inimitable Beyoncé", selon les termes du rédacteur en chef de la publication, le respecté Edward Enninful. La couverture du magazine a également été offerte à Queen B, et celle-ci fait sensation autant pour son modèle que pour sa photographe.

Les trois versions de la couverture sont signées Kennedi Carter, une Américaine de 21 ans au CV déjà bien rempli, qui peut se targuer, grâce à cette expérience, d’être la plus jeune photographe à avoir réalisé une couverture de Vogue UK. Beyoncé avait spécifiquement demandé qu’une femme noire soit choisie pour le projet.

Main dans la main avec Edward Enninful, elle a jeté son dévolu sur cette étudiante en études afro-américaines, qui concentre son travail "autour des sujets noirs". "Son travail met en lumière les esthétiques et aspects sociopolitiques de la vie des Noirs, en même temps que les beautés oubliées de l’expérience noire : la peau, la texture, le traumatisme, la paix, l’amour et la communauté. Son travail vise à réinventer les notions de créativité et de confiance propres à l’expérience des personnes noires", détaille son site Internet.

Dans les coulisses du shooting

Sur son compte Instagram, Beyoncé a publié une vidéo des coulisses du shooting, intitulée "A Friday in September" ("Un vendredi en septembre"). On y voit la chanteuse se prendre elle-même en photo et poser pour Kennedi Carter, originaire du sud des États-Unis, comme elle. De nombreux·ses internautes pointent en commentaires leur bonheur de voir une femme noire derrière l’appareil photo – et l’utilisation d’une chanson congolaise, "Ngal Tembe Eleka", en fond. Tyler Mitchell a aussi tenu à féliciter la jeune photographe, lui qui devenait (grâce à Beyoncé) le premier photographe noir à shooter une couverture de Vogue.

La publication n’oublie pas de consacrer un article à la jeune femme, qui se réjouit d’avoir vu une telle opportunité "tomber du ciel" à un si jeune âge. En plus de l’émotion d’avoir photographié celle qu’elle écoute depuis ses 3 ans, Kennedi Carter affirme sa fierté d’avoir immortalisé une femme "qui maîtrise autant la façon dont elle se raconte" et surtout, de faire partie d’un changement concernant les voix créatives qu’on laisse s’exprimer :

"C’est génial de voir à quel point [Beyoncé] utilise son influence pour donner leur chance à de jeunes artistes, faire en sorte que leur voix soit entendue. Elle ouvre la porte aux autres", s’exclame-t-elle. Queen B a publié beaucoup de contenus relatifs à ce shooting sur ses réseaux sociaux – entre deux images de Kamala Harris et Joe Biden.

Cela est peut-être lié à sa fierté d’avoir posé devant une photographe noire si jeune et talentueuse, sous la houlette d’un rédacteur en chef noir, le tout pour une prestigieuse couverture. Pour ses fans, ce pourrait également être la promesse d’un projet à venir, qui mettra sûrement en avant de nouveaux talents noirs, pour faire bouger les lignes des grandes publications.

À voir aussi sur arts :