AccueilPhoto

Endeuillé, Micaiah Carter livre des photos puissantes et nécessaires

Publié le

par Lise Lanot

Avec ses portraits sensibles et magnétiques, le photographe africain-américain crée la représentation qui lui a manqué plus jeune.

Endeuillé, Micaiah Carter livre des photos puissantes et nécessaires

© Micaiah Carter

Micaiah Carter n’a pas encore 30 ans mais il marque déjà puissamment le paysage de la photographie contemporaine. Alors que ses images des actrices d’Euphoria pour The Cut viennent de sortir et de récolter les éloges des internautes, le photographe états-unien présente une exposition très personnelle, dont l’écho résonne bien au-delà de sa propre expérience.

La plupart des travaux exposés a été réalisée après la perte de son père, décédé en 2021 d’un cancer de la prostate. En plein deuil de celui qui lui a transmis sa passion pour la photo, Micaiah Carter explique s’être "reconnecté à [sa] famille et à la simplicité de [son] enfant intérieur".

© Micaiah Carter

Ses images de mode côtoient des portraits d’enfants de sa famille. Il souhaite ainsi offrir aux enfants d’aujourd’hui les représentations de personnes noires dans les paysages médiatiques et artistiques qui lui ont manqué lorsque lui-même était petit, souligne la galerie SN37 qui présente son exposition "American Black Beauty Vol. 1".

L’exposition mélange des images de mode, des portraits candides ainsi que des objets ayant appartenu au père de l’artiste. La mémoire du passé est ainsi honorée en même temps que sont posés les jalons d’un futur aux regards enfin diversifiés. Cofondateur du collectif de photographes See in Black, qui œuvre à la "visibilité noire" et à l’essor des artistes noir·e·s, Micaiah Carter affirme la nécessité de présenter au monde un regard noir, devant et derrière l’objectif.

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

© Micaiah Carter

L’exposition de Micaiah Carter "American Black Beauty Vol. 1" est visible à la galerie SN37 jusqu’au 27 mars 2022. Vous pouvez retrouver le travail du photographe sur son site et sur Instagram.

À voir aussi sur arts :