© Raphaël Kammoun

Tu t’ennuies ? Occupe-toi en créant des montages photo WTF avec Art Breeder

Tu pourras découvrir à quoi ressemblerait un "bretzel-vélo" ou un "serpent-pizza".

Soyons créatif·ve·s (et rions un peu) en ces temps de confinement ! Sur le site Art Breeder, il est possible de créer à partir d’une série d’images, des montages photo complètement fous. Aucune compétence particulière en matière de logiciels photo n’est requise : le site fait tout pour vous.

Il suffit de piocher parmi toutes les images de la base de données, ou de télécharger ses propres photos, pour donner naissance à des créations étonnantes… Qui l’eut cru, mélanger l’image d’un renard à celle d’une fraise donne une infinité de possibilités !

Publicité

Un serpent-pizza. (© Raphaël Kammoun)

Les créations réalisables sont classées selon différentes catégories : les portraits, les paysages, les personnages, les pochettes d’albums, etc. Pour créer un portrait par exemple, il faut choisir un visage comme base, et le retravailler ensuite en modifiant certains critères. Aucun profil proposé ne représente une personne réelle, tout est généré par ordinateur. Vous pouvez donc laisser libre cours à votre imagination. Les créations peuvent même être animées.

À terme, toute image partagée ou travaillée peut ensuite être réutilisée et modifiée par les autres utilisateur·rice·s, qui peuvent aussi consulter les clichés initialement utilisés. Une bonne manière de laisser parler la créativité collective, sans limite.

Publicité

Un Beagle-requin marteau. (© Raphaël Kammoun)

Une mante religieuse combinée à on ne sait quoi. (© Raphaël Kammoun)

Le chien volant. (© Raphaël Kammoun)

Publicité

Un bretzel-vélo. (© Raphaël Kammoun)

Un Beagle-requin marteau. (© Raphaël Kammoun)

Un chien volant. (© Raphaël Kammoun)

Publicité

Une souris-serpent. (© Raphaël Kammoun)

Une tortue-pizza. (© Raphaël Kammoun)

Un tapis-pizza. (© Raphaël Kammoun)

Une mante religieuse combinée à on ne sait quoi. (© Raphaël Kammoun)

Un serpent-pizza. (© Raphaël Kammoun)

 

Par Pénélope Meyzenc, publié le 20/04/2020