© Simon Rae/Unsplash

Envie de vous détendre ? Faites de la méditation en vous projetant dans vos photos

Ne négligeons pas le pouvoir d'un souvenir imprimé sur papier glacé pour faire sa méditation quotidienne.

On a tou·te·s beaucoup de temps pendant le confinement, et on teste par-ci par-là des cours de yoga en ligne ou des cours de peinture pour se détendre du stress ambiant. En feuilletant à tout hasard le livre La Méditation, c’est bon pour le cerveau du neurologue Steven Laureys, on a déniché une technique de méditation guidée en lien avec la photographie.

Elle consiste à se projeter dans une photographie, et à l’observer minutieusement, pour mieux s’évader. Si vos ami·e·s vous manquent, oubliez la photo d’un paysage esseulé, et optez plutôt pour une image d’un souvenir avec vos proches. Voici la technique de cette méditation en pleine conscience détaillée par l’auteur :

Publicité

"Cherchez une photo de vous avec vos amis ou vos proches. Peu importe si ces photos sont sur votre smartphone ou dans un album photo. Réglez votre minuteur sur deux minutes. L’exercice consiste à regarder attentivement la photo en observant tous les éléments qui s’y trouvent sans émettre de jugement sur ce que vous voyez. Voici quelques petits trucs. Regardez attentivement toutes les personnes qui sont sur cette photo. Comment sont-elles habillées ? Quelle est l’expression de leur visage ? Que voyez-vous en arrière-plan ? […] Mais, attention, l’objectif n’est pas de juger ce que vous voyez. […]

Les deux minutes sont écoulées. Vous avez peut-être l’impression que ces deux minutes duraient une éternité. Parfait ! Dans ce cas, vous venez de réussir votre premier exercice de pleine conscience. Mais faisons le point. Avez-vous vraiment réussi à vous concentrer pendant ces deux minutes sur ce que vous pouviez voir sur cette photo ? Alors, bravo, vous étiez attentif. Est-ce que vous avez pensé uniquement à cet exercice ou vos pensées se sont-elles égarées ? Si c’est le cas, vous n’étiez peut-être finalement pas très attentif.

Vous ne l’étiez pas non plus si pendant ces deux minutes, vous avez émis un jugement sur la robe de tante Rita ou sur la météo ce jour-là, si cette photo vous a rappelé de bons souvenirs ou si vous vous êtes dit que vous étiez bien plus mince sur la photo que maintenant. Mais si vous vous êtes rendu compte à un moment donné que vous étiez en train de penser à autre chose et que vous avez pu refocaliser votre attention sur la photo, alors vous avez réussi à être (à nouveau) attentif.

Si vous vous êtes mordu les doigts mentalement parce que vous aviez eu ces pensées et si vous avez commencé à ruminer que vous ne faisiez pas l’exercice correctement, alors vous avez à nouveau oublié d’être attentif. Si, par contre, vous avez perçu que vous étiez en train de vous juger parce que vous aviez ces pensées-là, alors vous étiez à nouveau attentif. Bref, peu importe si vos pensées se sont évadées ou si vous avez émis un jugement quelconque ; l’important, c’est que vous en ayez pris conscience et que vous ayez pu refocaliser votre attention sur votre cible.

Plus vous ferez d’exercices, plus il vous sera facile de laisser ces pensées traverser votre esprit sans y attacher de réelle importance, sans les juger et sans les analyser, et plus vous réussirez à maintenir votre attention sur une cible."

Une bonne manière de faire pause, d’exercer ses compétences d’observation et de concentration tout en contemplant ses albums photo.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 29/04/2020