AccueilPhoto

Être maman et actrice porno : une série photo s'immisce dans l'intimité de stars du X

Publié le

par Lise Lanot

© Mary Beth Koeth

La photographe Mary Beth Koeth a traversé les États-Unis à la rencontre d'actrices X.

Mary Beth Koeth est la benjamine d’une grande famille catholique du Texas, contrée conservatrice des États-Unis. Déterminée à utiliser son art pour se confronter à ce qu’elle ne connaît pas, la photographe a décidé de partir à la rencontre de femmes travaillant dans l’industrie du cinéma pour adultes.

En 2017, la Texane (vivant aujourd’hui à Miami) entame un road trip direction le New Jersey, où se déroule l’Exxxotica Expo, une "convention d’arts érotiques". Là-bas, elle a pour ambition de demander à ces femmes qui vivent dans un monde dont elle ignore tout, comment elles équilibrent leur métier et leur vie de maman. "J’étais intimidée par le projet", raconte celle qui a mis longtemps à le faire éclore. "Je ne savais pas […] si ces femmes accepteraient de partager leurs histoires."

Nickey Huntsman a 26 ans, elle vit à Colorado Springs. Elle a une fille de 9 ans. (© Mary Beth Koeth)

"La fille de Nickey Huntsman est née prématurément et a dû passer deux semaines dans l’unité néonatale de soins intensifs. Quand elles ont pu sortir de l’hôpital, sa fille est restée sous assistance respiratoire pendant un mois. 'J’étais ultra-possessive et protectrice quand elle était toute petite. Maintenant qu’elle est plus grande, je lui donne plus d’espace', se souvient-elle. […] Devenir mère est venu naturellement à Nickey Huntsman. Elle trouvait facile d’interpréter les besoins de sa fille. 'Quand je l’ai eue, les talents maternels ont rappliqué. Parfois, vous savez que vous êtes faite pour faire quelque chose.'"

Finalement, ses modèles ont tout à fait embrassé cette idée d’être montrées comme autre chose que le fantasme qu’elles représentent dans leur travail. Selon Mary Beth Koeth, Emily Mena, la première femme qu’elle a approchée, "était ravie que quelqu’un veuille raconter sa vraie histoire".

La photographe a traversé les États-Unis, de Las Vegas à Dallas, en passant par le Colorado et l’Arizona, afin de raconter les vies que ces jeunes femmes "préfèrent habituellement garder secrètes". Elle les a immortalisées dans le confort de leurs luxueuses habitations, accompagnées de leur progéniture, le regard rempli d’amour et de lumière. À ses côtés, l’autrice Laura Lee Huttenbach a couché sur papier les sentiments des modèles.

Les actrices racontent leur quotidien avec leurs enfants, la façon dont ces derniers ont changé leur vie, leur corps, mais aussi leur carrière ou la façon dont elles l’envisageaient. Porn Moms lève le voile sur la vie intime et cachée de femmes jugées et qui sont pourtant objets de fantasmes et de désir. Avec leurs images et leurs mots, Mary Beth Koeth et Laura Lee Huttenbach montrent une autre image des actrices de film X, dont la vie domestique ne diffère pas des nôtres, finalement.

Makayla Cox a 35 ans et vit à Las Vegas, dans le Nevada. Elle a une fille de 7 ans. (© Mary Beth Koeth)

"Selon Makayla Cox, sa fille est très populaire à l’école. 'C’est la meilleure amie de tout le monde', dit-elle. 'Elle est pleine d’énergie.' Leur emploi du temps est composé d’une multitude de fêtes d’anniversaire organisées par ses camarades. Les liens que tissent Makayla Cox avec les mamans dépendent des personnes. Certaines d’entre elles ne veulent rien entendre, tandis que d’autres sont plus ouvertes. Elle ne veut pas mentir à sa fille concernant son métier : 'Elle va finir par le savoir en grandissant. Il faut que ce soit une banalité, du style : 'Ah oui, Maman fait du porno.' Elle trouve cependant qu’être mère célibataire est très difficile. Son rêve est de déménager à Los Angeles avec sa fille, d’acheter une maison près de la plage pour vivre comme des hippies."

Cameron Canela a 24 ans et vit à Las Vegas, au Nevada. Elle vient d’accoucher d’un petit garçon. (© Mary Beth Koeth)

"'Toute ma famille et mes amis savaient que je ne voulais pas avoir d’enfants', se souvient Cameron Canela. 'Je ne voulais pas être mère. Je n’aimais pas du tout les enfants.' Mais quand elle a découvert qu’elle était enceinte, sa réaction initiale l’a surprise. 'Je pensais que j’allais me dire : 'C’est quoi ce truc qui grandit dans mon corps, mais je me suis immédiatement sentie connectée à lui.'' La naissance de son fils a donné vie à une nouvelle version de Cameron Canela. 'J’avais l’impression de devenir une nouvelle personne, de la façon la plus cool qui soit. Même si ça a l’air cliché, on sent vraiment son cœur grossir.' […]"

Tiffany Brookes a 31 ans et habite à Dallas, au Texas. Elle a un fils d’un an. (© Mary Beth Koeth)

"Tiffany Brookes ne comptait pas revenir dans l’industrie pornographique après la naissance de son enfant. 'Mais vous devez faire ce qu’il faut, parfois', dit-elle. 'Après avoir eu mon fils, je me suis rendu compte que j’étais mère célibataire et que, oh merde, comment j’allais ramener l’argent maintenant ?' Elle détestait l’idée de laisser son fils à la garderie, pendant qu’elle occupait un emploi de bureau. Elle admet que travailler dans le porno est difficile et que cela paie moins qu’auparavant. Son emploi du temps lui permet de passer plus de temps à la maison, avec son fils.

'Cela me permet d’être une mère au foyer. Il est tout pour moi. Le reste n’a aucun intérêt par rapport au temps passé avec lui. Revenir sur les plateaux de tournage avec un corps post-grossesse n’a pas été facile, ni physiquement ni mentalement. Tous les complexes sont amplifiés', rapporte-t-elle. Elle pensait que tout le monde allait voir qu’elle venait d’avoir un bébé. 'J’angoisse dès que je me déshabille devant une caméra, je guette les réactions des gens.' Quand son fils sera un peu plus grand, elle espère trouver une nouvelle carrière, en dehors de l’industrie du X. En attendant, dit-elle, 'dès que la caméra est éteinte et que je quitte les studios, je redeviens juste une maman.'"

Emily Mena a 25 ans et habite à Phœnix, dans l’Arizona. Elle a une fille de 4 ans et est enceinte de 7 mois. (© Mary Beth Koeth)

"'Je suis chauffeure', dit Emily Mena quand on lui demande de décrire sa vie de maman. La vie extrascolaire de sa fille est remplie d’entraînements de foot, de gym, de natation et parfois de danse. Quand elle va la chercher à l’école, c’est pour l’emmener directement à l’une de ses activités, puis elle rentre préparer le dîner et aider sa fille avec ses leçons. 'Et j’aime lui lire une histoire avant qu’elle se couche', raconte Emily Mena.

'Toute ma vie tourne autour d’elle. Ça fait beaucoup d’activités, mais j’adore. Ça coûte cher aussi, mais je le vois comme un investissement à long terme. Il faut faire en sorte que ses enfants soient actifs pour qu’ils se sentent impliqués dans le voisinage, à l’école ou quoi que ce soit, et qu’ils ne traînent pas dans la rue.' […] Le rêve d’Emily Mena est d’incarner des rôles de cinéma 'traditionnel', mais elle songe aussi à entrer en école d’infirmière. 'Être dans l’industrie du X vous fragilise un peu. Je me fiche de ce que disent les gens, mais je ne veux pas que ça touche mes enfants. C’est tout ce qui m’importe.' Son rêve est que ses enfants soient 'vraiment heureux, réussissent, soient en bonne santé et qu’ils sachent que le monde leur appartient. Et qu’ils soient en sécurité. Il y a tellement de choses difficiles dans le monde.'"

Vous pouvez retrouver le travail de Mary Beth Koeth sur son site.

Restez chez vous et bingez nos vidéos ici !

À voir aussi sur arts :