AccueilPhoto

Dans cette galerie en ligne, les photographes dialoguent uniquement avec leurs clichés

Publié le

par Axel Savoye

© David Trood/DigitalVision via Getty Images

Un concept original, qui attire toujours plus d’artistes pour sa cinquième édition.

"Créativité, échange et surprise." Guillaume Tomasi choisit ces trois mots pour décrire son projet, baptisé "Fiiiirst". Lancée en 2016, cette galerie en ligne est un espace de discussion entre deux photographes qui vont dialoguer uniquement avec leurs clichés. Un photographe envoie une photo à son interlocuteur·rice dans un espace privé, ce·tte dernier·ère va devoir s’en inspirer pour créer son propre cliché et ainsi de suite.

Le curateur franco-canadien de 32 ans a décidé que l’identité des interlocuteur·rice·s devait rester anonyme jusqu’à la fin de la discussion. Ceci afin que chacun·e soit sur un pied d’égalité et ne soit pas influencé·e sur le choix de ses photos, explique-t-il à Fisheye. Les discussions durent généralement un mois et leur contenu est publié une fois l’identité des participant·e·s révélée. Guillaume Tomasi raconte en avoir eu l’idée après s’être rendu compte que les photographes se suivaient mutuellement sur les réseaux sociaux mais n’interagissaient jamais ou ne confrontaient que très rarement leurs œuvres.

L’idée d’une vitrine sur le travail de photographes reconnu·e·s et de jeunes talents a ensuite évolué pour devenir ce qu’est "Fiiiirst". Guillaume Tomasi espère aujourd’hui éditer ces photos dans un livre, afin de les "confronter et en faire ressortir une vision commune".

En attendant, le nombre de candidatures à son projet ne diminue point. À l’heure où sont écrites ces lignes, 57 discussions entre 114 photographes provenant de 29 pays différents ont déjà été organisées. La cinquième édition de cette galerie virtuelle est en cours depuis septembre 2020 et les inscriptions pour la prochaine édition débuteront en juin 2021.

À voir aussi sur arts :