AccueilPhoto

L'histoire derrière la première photo d'investiture d'un président américain

Publié le

par Axel Savoye

© John Wood/Library of Congress

En plus de son caractère historique, ce cliché est aussi le témoin d'une petite révolution photographique.

Aux États-Unis, la cérémonie d'investiture d'un président est toujours un moment historique qui fait l'objet de centaines, voire de milliers de clichés représentant une foule en liesse, des bannières étoilées claquant dans le vent, pour immortaliser le triomphe du nouveau chef d'État. En remontant dans le temps, on trouve ce type de photo jusqu'en 1857, année où une cérémonie d'investiture a été photographiée pour la première fois, raconte Hyperallergic. Le cliché a été pris par John Wood, photographe travaillant pour le Capitole, après l'élection de James Buchanan en tant que quinzième président des États-Unis.

Sur l'image sépia, on distingue une grande foule rassemblée devant le Capitole. La cour de pierre est ici encore en travaux, comme le suggèrent les planches de bois sur lesquelles se tiennent les visiteur·se·s et les bâtiments encore construction, si on en croit les poutres élevées contre les façades du fond. Les figures floues qui peuvent faire penser à des apparitions spectrales au premier plan de l'image sont en réalité des personnes en mouvement lors du temps de pose qui était, à l'époque, de plusieurs secondes.

© John Wood/Library of Congress

En plus d'être historique, cette photo témoigne aussi d'une innovation photographique mise au point au début des années 1850. Les photographes utilisent, à partir de cette période, du collodion humide sur les plaques de verre des chambres noires, au lieu de l'albumine.

Cette nouvelle technique avait pour avantage de réduire le temps d'exposition à trente secondes, de capturer des nuances de gris plus variées, d'être moins coûteuse et de répliquer l'image fixée sur la plaque de verre sur du papier photo. Le collodion humide a ensuite été la technique la plus utilisée dans la prise de clichés négatifs. Cette image reste aujourd'hui la plus célèbre de John Wood et ne manque jamais de refaire surface, tous les quatre ans, à l'approche d'une nouvelle investiture.

À voir aussi sur arts :