AccueilPhoto

La folle histoire derrière la toute première photo d'une tornade prise en 1884

Publié le

par Axel Savoye

© A. A. Adams/Kansas Historical Society

Ce n'était pas une mince affaire !

Photographier les tornades n’est pas une passion réservée à des météorologues complètement barré·e·s qui poursuivent ces cataclysmes ambulants à bord de leur pick-up blindé (si c’est, du moins, l’image qu’on s’en fait). On considère que le premier chasseur de tornades a commencé à exercer en 1956, mais ce dernier aurait été précédé par des amateur·rice·s anonymes, des années avant lui. A. A. Adams est donc connu pour être la première personne (non anonyme) à avoir photographié une tornade le 26 avril 1884, dans la ville de Garnett, dans le Kansas.

© A. A. Adams/Kansas Historical Society

Ce fermier et photographe amateur a réalisé la prouesse de récupérer sa chambre photographique, d’installer le trépied et de prendre le cliché, tandis qu’une tornade passait à une vingtaine de kilomètres de chez lui. Sachant que les pellicules photographiques n’existaient pas encore, on utilisait à la place des plaques de verre que l’on recouvrait sur place d’une émulsion d’halogénures d’argent et que l’on disposait dans la chambre – un processus long et méticuleux.

Dernier détail : les tornades étaient encore des phénomènes imprévisibles à l’époque, il fallait donc un sens de l’improvisation à toute épreuve pour réussir ce type de clichés. Sans alerte météo et avec les appareils encombrants de l’époque, il s’agit d’un véritable exploit.

Qu’y a-t-il de mieux que la première photo d’une tornade ? La deuxième photo d’une tornade, tout simplement ! Celle-ci a été prise quatre mois plus tard, le 28 août 1884, près de la ville de Howard, dans le Dakota du Sud, et on doit avouer qu’elle a l’air bien plus effrayante :

© NOAA/Wikipedia Commons

Les tornades sont vraiment incroyables à photographier, mais seulement quand on les observe de très, très, très loin…

À voir aussi sur arts :