AccueilPhoto

En images : les personnalités présentes à la manifestation pour Adama Traoré

Publié le

par Lise Lanot

© Bichara

Bichara a pointé son objectif en direction d'Aïssa Maïga, Leïla Bekhti, Jacquemus et les personnalités venues soutenir les Traoré.

Mardi 2 juin 2020, des dizaines de milliers de personnes (20 000 selon la police, 80 000 selon les organisateur·rice·s) se sont rassemblées devant le parvis du tribunal de grande instance de Paris pour affirmer leur colère de voir des personnes tuées à cause de leur couleur de peau. Le photographe Bichara était présent, afin de documenter le soutien des manifestant·e·s à la famille Traoré. Rassemblée autour d’Assa Traoré, la famille réclame justice depuis le 19 juillet 2016, date de la mort d’Adama, tué par des gendarmes lors d’une interpellation.

En plus de photographier la foule d’anonymes masqué·e·s à cause du Covid-19, Bichara a tenu à immortaliser les personnalités venues manifester aux côtés d’Assa Traoré et de sa famille, contre le racisme et les violences policières. On reconnaît les actrices Aïssa Maïga, Leïla Bekhti, Sara Forestier, Marina Foïs, Adèle Exarchopoulos, Oulaya Amamra, Déborah Lukumuena et Adèle Haenel ; les acteurs Sayyid El Alami et JoeyStarr ; la chanteuse Camélia Jordana ; le réalisateur Ladj Ly ; la réalisatrice Céline Sciamma ; les musiciens Abd al Malik, Sadek et Eddy de Pretto ainsi que le créateur Jacquemus.

Aïssa Maïga, Jacquemus et Eddy de Pretto. (© Bichara)

Les célébrités sont venues nombreuses. Pour Bichara, il était crucial de documenter leur venue, d’une part parce qu’il avait "peur que personne d’autre ne le fasse", tel qu’il l’écrit sur Instagram, mais aussi parce que ces personnalités appuyaient le fait que le combat contre le racisme et les violences policières est un combat à mener de façon collective, pas seulement par les victimes et leurs familles :

"Ces personnalités sont des piliers derrière Assa Traoré, des voix importantes d’artistes, de personnalités, des voix de Blancs qui portent. Les stars qui étaient présentes ont l’habitude de s’exprimer sur les réseaux ou à la télévision, mais là, elles sont sorties lutter pour la justice, elles sont venues se mettre en danger avec nous à une manifestation, interdite qui plus est.

Je pense que la manifestation n’a pas dégénéré grâce à elles. Lorsqu’une manifestation est interdite, habituellement les CRS sont sur place et on ne parvient pas à se rassembler de la sorte."

Leïla Bekhti et Adèle Exarchopoulos. (© Bichara)

La présence de stars très médiatiques pourrait ainsi avoir tempéré la véhémence des forces de l’ordre :

"Et mardi, pour la première fois, ils étaient là ! Visibles. Ils mêlaient enfin leurs voix aux nôtres. Ils se dressaient avec nous contre les discriminations, le racisme et les meurtres policiers. En étant là, ils sont sortis des écrans et sont devenus réels. Nous respirions le même air, bientôt dilué par les gaz lacrymo. Mais nous nous sentions en sécurité, parce qu’ils nous protégeaient. Leur présence nous protégeait."

Oulaya Amamra. (© Bichara)

Les personnalités connaissaient bien elles-mêmes le poids et l’importance de leur présence : elles acceptaient toutes de se faire photographier et de poser. "Sara Forestier avait la rage, par exemple", précise Bichara, "dès qu’elle m’a vu, elle m’a tiré par le bras et a fait poser tous ses potes et les célébrités autour d’elle pour qu’elles posent derrière Assa, que leur venue soit efficace et légitime."

Les images de Bichara ne sont pas un "Who’s who?"  de la manifestation ; elles représentent un message d’action et d’union et soulignent la nécessité de montrer sa présence et son soutien, qui qu’on soit, tout en laissant la parole aux concerné·e·s, trop souvent étouffée.

Abd al Malik. (© Bichara)

Camélia Jordana et Naomi Diaz. (© Bichara)

Adèle Exarchopoulos. (© Bichara)

Sayyid El Alami. (© Bichara)

Adèle Haenel. (© Bichara)

Adèle Haenel. (© Bichara)

Jacquemus. (© Bichara)

Adèle Haenel. (© Bichara)

Leïla Bekhti et Adèle Exarchopoulos. (© Bichara)

Aïssa Maïga. (© Bichara)

Aïssa Maïga. (© Bichara)

Aïssa Maïga. (© Bichara)

Assa Traoré. (© Bichara)

Assa Traoré. (© Bichara)

Assa Traoré et Camélia Jordana.(© Bichara)

Camélia Jordana et Abd al Malik. (© Bichara)

Céline Sciamma. (© Bichara)

Daphné Bürki. (© Bichara)

Déborah Lukumuena. (© Bichara)

Eddy de Pretto. (© Bichara)

Eddy de Pretto. (© Bichara)

Eye Haïdara. (© Bichara)

Géraldine Nakache. (© Bichara)

Leïla Bekhti, Géraldine Nakache et Adèle Exarchopoulos. (© Bichara)

Jacquemus. (© Bichara)

Sara Forestier, Adèle Haenel, Aïssa Maïga, Daphné Bürki et Eddy de Pretto. (© Bichara)

JoeyStarr. (© Bichara)

Ladj Ly. (© Bichara)

Leïla Bekhti et Adèle Exarchopoulos. (© Bichara)

Marina Foïs. (© Bichara)

Naomi Diaz. (© Bichara)

Sadek. (© Bichara)

Sara Forestier. (© Bichara)

Sara Forestier. (© Bichara)

Sara Forestier. (© Bichara)

À lire également -> Quelles précautions prendre pour documenter des manifestations ?

À voir aussi sur arts :