AccueilPhoto

Voyage au Brésil, au cœur des préparatifs du carnaval de Rio

Publié le

par Lisa Miquet

Actuellement au Brésil, Louis Perrin nous emmène au cœur des préparatifs du carnaval de Rio. 

Concentration dans le sambodrome. (© Louis Perrin)

Vivant au Brésil depuis presque quatre ans, Louis Perrin a mis de côté son diplôme de commercial pour se diriger vers la photographie. Sur place, il est un témoin privilégié du carnaval de Rio et a donc décidé de documenter les préparatifs de cet événement majeur de la culture brésilienne. Des défilés dans la rue au célèbre sambodrome de Rio – une célèbre avenue entourée de gradins où se déroule le défilé des meilleurs écoles de samba –, rien n'échappe à l'œil du photographe.

Pour être véritablement en immersion avec les danseurs, Louis Perrin a décidé de suivre de près un seul groupe de "comissão de frente", c'est-à-dire un groupe de danseurs professionnels chargé de défendre les couleurs d'une école de samba et qui ouvre le défilé. L'équipe qu'il a choisie de photographier représente l'école Unidos da Vila Isabel. Le photographe explique :

"Je suivais déjà la danseuse française Maryam Kaba, créatrice du concept de "l’Afrovibe", qui a été appelée pour faire partie de cette "comissão de frente" qui est un groupe de danseurs professionnels recrutés pour l'occasion. Ils sont un réel pilier pour l’image de l’école Unidos da Vila Isabel, plusieurs fois championne du majestueux carnaval de Rio. Leur chorégraphe, Patrick Carvalho, est une personnalité de la samba au Brésil, et je pense en toute objectivité que ce groupe fait partie des meilleurs, si ce n’est le meilleur pour 2017."

Implication et détermination

D'après le photographe, ces groupes de danseurs seraient traditionnellement composés uniquement de Brésiliens. Toutefois, ce qui démarquerait la "comissão de frente" de cette année serait sa diversité puisqu'elle mélange Français, Angolais et Brésiliens. En étant cosmopolite, le groupe serait un exemple de mixité culturelle. De plus, en capturant ses nombreuses images, le photographe déclare avoir été particulièrement marqué par "l’implication, la détermination et l’amour" avec lesquels s'entraînaient les danseurs :

"Au Brésil, le carnaval est le plus grand événement de l’année, des millions de spectateurs auront les yeux rivés sur les défilés. Des jurys notent le passage des écoles selon différents critères comme les costumes, les chorégraphies ou encore l’originalité des chars.

Ces danseurs travaillent tous la journée, puis ils enchaînent plusieurs fois par semaine les entraînements, de 22 heures jusqu’au petit matin. Ces entraînements représentent pour eux de nombreux efforts, un travail acharné pour pouvoir offrir au public la meilleure prestation qui soit et ainsi contribuer à une potentielle victoire de leur école."

Grâce à ses images, Louis Perrin nous emmène avec lui au cœur des préparatifs. Des photos pleines d'énergie, de tensions et de motivation, qui montrent la persévérance de ces danseurs à la fois artistes et sportifs de haut niveau.

Rassemblement autour du chorégraphe Patrick Carvalho quelques minutes avant un entraînement de rue dans le quartier de l’école. (© Louis Perrin)

Les danseurs durant un entraînement de rue. (© Louis Perrin)

Breno, l’un des danseurs de la commission. (© Louis Perrin)

La commission avance dans les rues de la Vila Isabel soutenue par les habitants. (© Louis Perrin)

Détail durant l’un des nombreux entraînements. (© Louis Perrin)

Les danseurs s’entraînent pour la première fois sur le char, qui sera découvert par le public uniquement le jour J. (© Louis Perrin-

Portrait de Maryam lors d’un entraînement à la "Cidade do Samba", ensemble d’ateliers construit pour les écoles de samba. (© Louis Perrin)

Entraînement à la "Cidade do samba". (© Louis Perrin)

Quelques minutes avant la répétition technique (conditions réelles dans le sambodrome), Geovani, qui vient d’Angola, enfile ses chaussures. (© Louis Perrin)

Séance maquillage quelques minutes avant la répétition technique. (© Louis Perrin)

Nous venons d’arriver dans l’enceinte du sambodrome, les curieux observent la commission depuis la rue, Geovani se concentre. (© Louis Perrin)

Plus que quelques secondes avant la plus importante des répétitions. (© Louis Perrin)

La commission nous livre un spectacle magnifique, en fond une banderole des supporters de l’école avec écrit "Guerreiros", qui signifie "les guerriers" en portugais. (© Louis Perrin)

Fabio remet le drapeau de l’école en fin de défilé. (© Louis Perrin)

© Louis Perrin

La commission arrive à bout de la répétition technique, durant tout le défilé, Patrick le chorégraphe sera devant le groupe. (© Louis Perrin)

Vous pouvez retrouver le travail de Louis Perrin sur son site personnel, son compte Instagram ou encore sa page Facebook

À voir aussi sur arts :