AccueilPhoto

Interview images : Margaux Corda nous embarque dans son univers rêveur et militant

Publié le

par Ana Corderot

© Margaux Corda

À chaque question posée, l’artiste répond avec une photo !

Diplômée de l’École cantonale d’art de Lausanne, Margaux Corda est photographe indépendante depuis maintenant deux ans. À 26 ans, elle travaille majoritairement depuis son studio photo, où elle produit et crée son imaginaire duveteux et sensible.

Elle puise ses inspirations dans les travaux de photographes de renom, comme Valérie Belin ou Maisie Cousins. On identifie d’ailleurs son goût, similaire à Cousins, pour la beauté crue des corps et le travail des textures et des matières.

Militante féministe et LGBTQIA+, Margaux transpose son combat dans ses photographies prises au numérique. Avec sa dernière série en date, Blade for Babes, elle interroge les rouages du patriarcat et du capitalisme. Elle tente de se défaire des injonctions imposées par la société et démystifie ce que devrait signifier la féminité ou la masculinité. En opposant un sujet si fort à une esthétique aux teintes douces, poudrées et délicates, elle réussit à nous transporter dans sa rêverie militante.

Qui es-tu ?

© Margaux Corda

Cette photo est le dernier autoportrait que j’ai fait dans mon nouveau studio. Je pense qu’il représente mon univers et me ressemble bien, dans cette ambiance rêveuse et douce.

Comment te sens-tu en ce moment ?

© Margaux Corda

Cette image représente bien la situation actuelle. J’essaie au maximum de rester positive et motivée mais je suis, malgré tout, restreinte dans mes possibilités de travail et de vie.

Quelle est ta couleur préférée ?

© Margaux Corda

Ma couleur préférée est le rouge. J’ai donc choisi cette image tirée de ma série Blade For Babes : cette bouche "empoisonnée" la représente.

Quel est ton objet fétiche ?

© Margaux Corda

Cette photo est également tirée de ma série Blade For Babes. C’est mon objet fétiche car c’est avec celui-ci que j’ai commencé cette série qui me tient à cœur et qui, j’espère, va continuer à voyager.

Quel est ton rêve le plus fou ?

© Margaux Corda

En ce moment, je rêve de retrouver les ambiances de fête et de groupe. Cette image vient d’un clip tourné avec Delphine et Moi Production pour l’artiste Gabriel Tur, début 2020.

Ta plus grande peur ?

© Margaux Corda

Ma plus grande peur est que la lutte pour les égalités de genre, de race et de classe cesse. Cette photo de ma série est, à mon sens, une représentation de ce combat constant et de la violence subie au fil de l’histoire.

Qu’est-ce qui te rend heureuse ?

© Margaux Corda

La création et le partage sont les principales choses qui me rendent heureuse. J’ai choisi cette photo de renoncules faite récemment. Leurs couleurs et cette atmosphère chaleureuse me rassurent.

Qu’est-ce qui te rend triste ?

© Margaux Corda

Ce qui me rend triste, c’est cette oppression omniprésente de la société. J’ai choisi cette image de ma série Blade For Babes, qui illustre la violence physique et psychologique que subissent les femmes et la communauté LGBTQIA+.

C’est quoi ta définition de la sensualité ?

© Margaux Corda

La sensualité est très personnelle et je l’ai illustrée de façon directe dans cette image. Un hommage aux poils qui sont si détestés dans l’imagerie commerciale.

Et de l’amour ?

© Margaux Corda

J’ai choisi une image de fleur comme métaphore de quelque chose qui évolue et grandit, si c’est bien entretenu et soigné.

Une photo qui décrit ton univers ?

© Margaux Corda

Cette image est la cover de l’album du rappeur L’Éloquent, qui est un ami lausannois. Il m’a donné carte blanche pour la réaliser. On y retrouve les couleurs que j’utilise dans mon travail et le côté shiny que j’aime apporter dans mes images.

Comment vois-tu l’avenir ?

© Margaux Corda

Je le vois positif, bien que les luttes pour l’égalité aient encore du chemin à faire. J’ai choisi cette image d’un couteau déguisé en peigne, qui a inspiré le nom de ma série ["blade" signifie "lame", ndlr], comme un symbole. Ce peigne que, je l’espère, nous n’aurons plus besoin d’ouvrir pour se défendre ou faire valoir nos droits.

La prochaine exposition de Margaux Corda se tiendra à Zurich, lors du festival Photo Schweiz, du 18 au 27 juin 2021.

À voir aussi sur arts :