AccueilPhoto

En collaboration avec JR, une fresque monumentale de soignants recouvre l’Opéra Bastille

Publié le

par Lise Lanot

L'initiative est née du collectif #ProtègeTonSoignant, en collaboration avec JR et trois photographes.

Jusqu’à la fin du mois de juillet, l’Opéra Bastille sera recouvert de 500 portraits grand format, en noir et blanc. Les visages exposés sont ceux d’un demi-millier de soignant·e·s pris en photo à travers la France, dans plus d’une dizaine d’établissements situés à Béziers, Nantes, Paris, Colmar, Saint-Denis, Lille ou Bobigny, par les photographes David Hugonot Petit, Adrien Lachappelle et Nathalie Naffzger.

Après avoir "acheté et livré du matériel médical à près de 400 établissements de santé en France (y compris la Corse et Mayotte), grâce aux dons de plus 6 800 particuliers", le collectif #ProtègeTonSoignant a voulu faire les choses en grand pour symboliquement remercier le personnel soignant français.

© Adrien Lachappelle/#ProtègeTonSoignant

Jusqu’au 29 juillet 2020, la place de la Bastille évoluera sous le regard fixe, souriant ou sérieux de centaines de soignant·e·s. La mosaïque se veut être un remerciement pour la mobilisation de toutes celles et ceux qui ont aidé la France à surmonter la crise sanitaire liée au Covid-19.

La patte si reconnaissable des collages en noir et blanc de JR a été intégrée au projet. Avec la collaboration de son Inside Out Project (son projet artistique participatif dont le but est "de donner à chacun l’opportunité de partager leur portrait" et de "transformer son message en une œuvre d’art publique"), les portraits ont été collés sur les façades du célèbre opéra parisien.

Le lieu est un symbole culturel et historique, d’autant plus depuis qu’il a été le berceau des revendications de ses danseur·se·s lors de la réforme des retraites. L’initiative n’augmentera ni les salaires, ni la qualité de travail des soignant·e·s mobilisé·e·s depuis le mois de mars, mais elle tente de faire durer la gratitude et l’émoi du pays envers ces personnes restées "en première ligne".

© Adrien Lachapelle/#ProtègeTonSoignant

© Adrien Lachapelle/#ProtègeTonSoignant

© Adrien Lachapelle/#ProtègeTonSoignant

© Adrien Lachapelle/#ProtègeTonSoignant

© Adrien Lachappelle/#ProtègeTonSoignant

À voir aussi sur arts :