AccueilPhoto

La folle histoire de cet étudiant devenu millionnaire en vendant ses selfies

Publié le

par Nina Iseni

Le jeune homme tente désormais de trouver un moyen d’expliquer à ses parents les raisons de sa fortune.

La folle histoire de cet étudiant devenu millionnaire en vendant ses selfies

© Loveguli/E+ via Getty Images

Comme bon nombre de personnes, vous êtes sûrement épuisé·e·s d’entendre constamment parler des NFT. Il n’empêche que, malgré les critiques, ces jetons non fongibles sont toujours autant victimes de leur succès. Nul doute que les prix de vente faramineux – à l’instar du crypto art de Beeple, vendu à près de 59 millions d’euros – en ont inspiré plus d’un·e. C’est notamment le cas de Sultan Gustaf Al Ghozali.

Du haut de ses 22 ans, cet étudiant indonésien vient tout juste de se faire un petit pactole grâce à la vente de NFT, rapporte My Modern Met. Enfin, "petit" est un euphémisme. L’étudiant en sciences de l’informatique est littéralement devenu millionnaire du jour au lendemain. Plus étonnant encore : le jeune homme a fait fortune en vendant ses propres selfies.

Une collection de plus de 1 000 selfies

Tout commence par une idée de vidéo. En 2017, alors qu’il a 18 ans, Sultan Gustaf Al Ghozali décide de prendre un selfie par jour afin de réaliser un timelapse observant les effets du temps. En 2021, alors qu’il a déjà amassé près de 1 000 selfies, le jeune homme se dit que cela pourrait être amusant de vendre ses photos sous forme de NFT sur la célèbre plateforme OpenSea.

"J’ai pensé que cela pourrait être marrant, a-t-il expliqué. Mais je n’aurais jamais pensé que des gens seraient prêts à acheter mes selfies, c’est la raison pour laquelle j’avais initialement fixé le prix de la photo à trois dollars."

Ce qui devait être une blague s’est rapidement transformé en une affaire sérieuse. Alors qu’il lance sa collection baptisée Ghozali Everyday en décembre 2021 sans réelles attentes, sa page OpenSea devient virale après qu’un célèbre chef indonésien achète une de ses photos. À partir de ce moment, les prix de ses NFT n’ont cessé de grimper.

Plus d’un million de dollars de bénéfice

Du jour au lendemain, ses photos initialement vendues à trois dollars l’unité ont atteint des sommes avoisinant les 3 000 dollars. Aujourd’hui, Sultan Gustaf Al Ghozali est millionnaire. Et même s’il est particulièrement heureux de cette situation, il reste clairement déconcerté.

Chargement du twitt...

"J’ai vendu plus de 230 selfies aujourd’hui. Et je ne comprends toujours pas pourquoi vous achetez des photos de moi en NFT !!! Mais je vous remercie tout de même", a-t-il déclaré sur Twitter.

Pour l’étudiant, il ne reste qu’une seule chose à faire : expliquer à ses parents comment et pourquoi il a amassé autant d’oseille. "Pour être honnête, je n’ai toujours pas eu le courage de l’annoncer à mes parents, ils se demanderaient d’où vient cet argent", a-t-il déclaré. C’est sûr que "je vends des photos de moi à des inconnus sur Internet" n’a rien de bien rassurant.

À voir aussi sur arts :