AccueilPhoto

Punk, gangs et hip-hop : le Los Angeles excentrique photographié par Janette Beckman

Publié le

par Tomas Statius

© Janette Beckman

Pur produit du milieu punk londonien, la photographe Janette Beckman s'est retrouvée dans les années 1980 à Los Angeles.

Les amateur·rice·s de hip-hop ont déjà vu son travail sans forcément connaître son nom. Photographe britannique débarquée aux États-Unis au début des années 1980. Janette Beckman a capturé certains des groupes les plus importants de l’époque.

À commencer par Niggaz Wit Attitudes ou E.P.M.D lors d’une célèbre session photo à Long Island pour la pochette de Unfinished BusinessDes clichés regroupés dans son livre Rap! Portraits and Lyrics of a Generation of Black Rockers (paru en 1990, coécrit avec Bill Adler) ou dans l’excellent The Breaks.

"The Riviera Girls", un gang de femmes, 1983. (© Janette Beckman)

Même si elle a vécu à New York pendant de nombreuses années (un portrait comme celui de Keith Haring en témoigne), la Londonienne s’est efforcée de se saisir de la profusion de styles de la Cité des anges au milieu des années 1980. Punk, hip-hop, gangs… Tou·te·s sont passé·e·s devant l’objectif de la Britannique.

Une période révolue selon Janette Beckman. 35 ans après son premier voyage aux États-Unis, elle est revenue au pays de l’oncle Sam pour inaugurer une exposition. À LA Weekly, elle expliquait : "Ils ont détruit beaucoup de choses qui représentaient le Los Angeles que je m’étais efforcée de shooter : les motels ou les néons, tout ça pour construire des centres commerciaux. C’est dommage."

Dr Dre, MC Ren, Eazy E et DJ Yella de NWA, 1990. (© Janette Beckman)

Le groupe punk féminin The Go Go’s à Los Angeles, 1983. (© Janette Beckman)

© Janette Beckman

© Janette Beckman

Le rappeur Eazy E à l’extérieur du studio de NWA, 1990. (© Janette Beckman)

À voir aussi sur arts :