AccueilPhoto

Le spot présidentiel de Joe Biden est inspiré d'une œuvre engagée de Lorraine O’Grady

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Et la référence n'est pas innocente.

Après une semaine de suspense, Joe Biden a été officiellement élu 46e président des États-Unis, ce samedi 7 novembre, aux côtés de Kamala Harris, sa vice-présidente. Une fois la nouvelle officielle, il a relayé sur ses réseaux sociaux un spot assez larmoyant, célébrant le pays et clamant qu’il sera le président de tou·te·s les Américain·e·s. Dans cette vidéo, nous voyons des citoyen·ne·s répresentatif·ve·s des quatre coins des États-Unis qui, avec un cadre de tableau classique à la main, mettent en avant leur visage ou des paysages sur une musique de Ray Charles.

Cette mise en scène n’est pas un hasard : elle fait directement écho à une des œuvres les plus connues de Lorraine O’Grady, une artiste afro-américaine engagée, dont le travail tourne autour de l’identité noire et plus particulièrement des femmes noires. Le clip de Biden et Harris entre ainsi en parfaite résonance avec sa performance intitulée Art Is…

La référence : Art Is…

Pour sa performance datant de 1983, O’Grady avait demandé à quinze performeur·se·s de se vêtir de blanc, de courir, jouer, danser dans les rues d’Harlem en tenant un cadre – qui ressemble à celui utilisé dans le spot présidentiel du président élu. L’œuvre de Lorraine O’Grady s’était tenue en même temps que l’African American Day Parade de New York.

Les performeur·se·s s’amusaient à interpeller les passant·e·s et à les faire poser le temps d’une photo capturée par l’artiste d’origine jamaïcaine. Cet événement joyeux dénonçait le manque de représentation des personnes de couleur au sein de l’art et le cadre était là pour aider ces dernières à se considérer comme des œuvres d’art.

Lorraine O’Grady, "Art Is… ", 1983-2009. (© Lorraine O’Grady/Artists Rights Society (ARS), New York/Alexander Gray Associates, New York)

Sur Instagram, la galerie Alexander Gray Associates, qui représente le travail de Lorraine O’Grady, révèle que ce clip a été réalisé en connivence, et que la référence était voulue.

"La vidéo de Biden met à l’honneur des citoyens et paysages américains. Comme la performance de [Lorraine O’Grady], le spot se concentre sur l’individualité des Américain·e·s, unissant leurs expériences à travers l’objet du cadre. O’Grady a écrit un jour que Art Is… a été 'réalisée dans un esprit d’exaltation qui s’est perpétué au cours de la journée' ; cette exaltation est reprise dans la vidéo de Biden, qui célèbre l’indomptable liberté d’expression. En regardant son spot présidentiel, O’Grady a conclu : 'Je leur ai donné et ils m’ont donné en retour.' "

Un bel hommage qui fait honneur au message véhiculé par l’œuvre de Lorraine O’Grady : montrer le visage pluriel de l’Amérique et unir le pays dans un même cadre. 

Lorraine O’Grady, "Art Is… ", 1983-2009. (© Lorraine O’Grady/Artists Rights Society (ARS), New York/Alexander Gray Associates, New York)

Lorraine O’Grady, "Art Is… ", 1983-2009. (© Lorraine O’Grady/Artists Rights Society (ARS), New York/Alexander Gray Associates, New York)

Lorraine O’Grady, "Art Is… ", 1983-2009. (© Lorraine O’Grady/Artists Rights Society (ARS), New York/Alexander Gray Associates, New York)

Lorraine O’Grady, "Art Is… ", 1983-2009. (© Lorraine O’Grady/Artists Rights Society (ARS), New York/Alexander Gray Associates, New York)

À voir aussi sur arts :