AccueilPhoto

Les cowboys noirs remis au cœur de l’histoire américaine dans des photos fascinantes

Publié le

par Lise Lanot

Enfant, Ivan McClellan croyait "que les cowboys noirs n’existaient pas". Devenu adulte, il remédie à ces fausses croyances en images.

Les cowboys noirs remis au cœur de l’histoire américaine dans des photos fascinantes

© Ivan McClellan

Ivan McClellan confie avoir grandi en regardant des westerns à la télé. Cependant, "les cowgirls et cowboys étaient tout le temps blancs". Les rares images de cowgirls et cowboys noir·e·s sur lesquelles il tombait représentaient des personnages comiques. "J’ai fini par croire que les cowboys noirs n’existaient pas", nous raconte-t-il.

Devenu adulte et photographe, Ivan McClellan s’est retrouvé, grâce à un ami réalisateur, dans un "rodéo noir dans l’Oklahoma". "Là-bas, j’ai rencontré des centaines de cowboys qui me ressemblaient et avaient grandi à Kansas City, comme moi. Je découvrais une partie de la culture noire que je ne connaissais que très peu. J’ai fini par passer mon temps dans les rodéos noirs et les ranches pour apprendre et m’immerger complètement dans ce monde."

© Ivan McClellan

Fasciné, l’artiste passionné par la photo de rue a commencé à tirer le portrait de cowboys et cowgirls "de toutes les générations qui ont grandi en montant à cheval, en faisant du rodéo et en travaillant la terre". La plupart du temps, ces personnes ne vivent pas de leur passion et doivent trouver "un travail à côté". "Leur emploi du temps doit être flexible pour leur permettre d’assister à des compétitions dans tout le pays."

Le plus important pour le photographe a été de les immortaliser de la façon la plus "héroïque et positive" possible. Ses vues en contre-plongée participent à rendre toute leur grandeur à ces passionné·e·s oublié·e·s. "Cela leur confère une dimension noble et puissante, largement méritée." Le photographe est également friand de gros plans pour apporter "un sentiment d’intimité et de curiosité".

Grâce à ses images, Ivan McClellan espère prouver "au monde entier" que "la figure traditionnelle du cowboy américain est un mythe". "Les cowboys noirs aux États-Unis ont été écartés des représentations par les médias mais ils représentent une vraie sous-culture florissante", ajoute-t-il.

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

© Ivan McClellan

Vous pouvez retrouver le travail d’Ivan McClellan sur son site.

À voir aussi sur arts :