AccueilPhoto

Les "joies et douleurs" de l’accouchement immortalisées dans une série puissante

Publié le

par Lise Lanot

© Maggie Shannon

Maggie Shannon signe des photos intemporelles qui mettent à l’honneur "le pouvoir" de ces personnes qui donnent la vie.

Les images paraissent presque posées, cinématographiques. Elles sont pourtant bien réelles et prises dans le feu de l’action. Après avoir appris, grâce à une amie doula (quelqu’un qui accompagne les personnes enceintes jusqu’à leur accouchement), que la pandémie et l’affluence des hôpitaux allaient sûrement causer "une hausse des naissances à la maison aux États-Unis", Maggie Shannon s’est intéressée aux accouchements maison pour sa série Extreme Pain, but Also Extreme Joy ("Une douleur extrême, mais aussi une joie extrême").

La photographe nous raconte avoir "contacté des sages-femmes à travers tout le pays" afin d’en apprendre plus sur leurs pratiques, sachant à quel point leur métier est "trop peu documenté". "Les réalités qui entourent l’accouchement sont encore souvent taboues. […] À une période où un processus déjà difficile est rendu encore plus dur, la transparence concernant l’accouchement et nos corps est primordiale."

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

À Los Angeles, où elle vit, Maggie Shannon a rencontré des personnes "qui trouvaient intéressant de se faire photographier" dans le cadre de son projet. "On commençait par se parler au téléphone, puis je les rencontrais pour leur expliquer le processus et l’histoire derrière ma série."

L’artiste insiste : il était crucial pour elle de raconter des histoires uniques, sans artifices, ni détournement de la réalité, et en présentant "une diversité" de profils, aussi bien dans les personnes enceintes que dans le corps médical, "sans whitewashing".

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Bien qu’entamé à cause d’un événement particulier de l’histoire, le projet traite d’un thème éternel. C’est pour exprimer cette intemporalité que la photographe a choisi le noir et blanc. Un choix également motivé par la série Country Doctor, projet photo phare du XXe siècle signé W. Eugene Smith. 

On ne peut que souhaiter à la série de Maggie Shannon la même portée que celle de son prédécesseur. Pour la photographe, tout ce qui importe est justement de transmettre "la force" de ces personnes, "qu’il s’agisse d’une sage-femme au milieu d’une épidémie mondiale ou d’une femme en plein travail". Avec pudeur et sincérité, le pari est réussi. 

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

 

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Extreme Pain, but Also Extreme Joy. (© Maggie Shannon)

Vous pouvez retrouver le travail de Maggie Shannon sur son site et sur son compte Instagram

À voir aussi sur arts :