© SoCo

Les logements précaires et minuscules de Hong Kong dénoncés dans ces photos

L'ONG chinoise SoCo a publié une série de clichés dénonçant l'insalubrité et la taille microscopique de certains logements.

Hong Kong. Une ville de plus de sept millions d’habitant·e·s. Une densité avoisinant les 6 500 âmes par kilomètre carré (en guise de comparaison, celle de Paris est à 21 000 par kilomètre carré). Un chiffre qui masque une diversité importante sur le territoire. Dans le quartier de Kwun Tong par exemple la densité est de 53 000 habitant·e·s par kilomètre carré.

Bien que qualifiée comme l’une des villes les plus agréables à vivre en 2012 par l’étude du cabinet Mercer (et même la plus agréable si l’on en croit le célèbre magazine anglais The Economist, en 2013), Hong Kong l’insulaire n’est pas exempte de tout reproche, notamment en ce qui concerne l’insalubrité et la taille microscopique de certains de ses logements.

Publicité

hong kong

© SoCo

Plutôt qu’un long discours, c’est la voie de l’image qu’a choisie l’ONG chinoise SoCo (pour Society for Community Organization), dénonçant la précarité à laquelle doit faire face une partie de la population. Des clichés pris du plafond, en plongée, montrent la superposition et les petites ruses que doivent employer les résident·e·s pour économiser la place et rendre l’espace vivable. Ces images un peu crépusculaires et intéressantes esthétiquement sont surtout importantes politiquement.

© SoCo

Publicité

© SoCo

© SoCo

© SoCo

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 20/05/2020