AccueilPhoto

Les plus belles photos de la Voie lactée de l’année dévoilées dans un concours

Publié le

par Lise Lanot

© Mohammad Hayati

25 photographes racontent les dessous de leurs somptueux clichés renfermant des centaines de milliards d’étoiles.

Tous les ans, la plateforme dédiée à la "photographie de voyages et d’aventures" Capture the Atlas partage son palmarès des plus belles photos de la Voie lactée de l’année. L’annonce des images sélectionnées survient au printemps, saison propice à l’observation de notre galaxie et de ses centaines de milliards d’étoiles, souligne PetaPixel.

Pas de gagnant·e unique dans ce concours mais 25 images placées au même rang, louées pour leur précision technique, leur composition, l’histoire de la prise de vue, ce qui a inspiré l’artiste et, bien sûr, le nombre de "o" composant le "Waouh" poussé en les contemplant.

Les photographes salué·e·s cette année viennent des quatre coins du monde et ont immortalisé la Milky Way depuis douze pays différents dont les États-Unis (côtes est et ouest), le Brésil (et ses chutes d’Iguazu), l’Iran (et son golfe Persique), l’Australie ou l’Italie.

"Cadini di Misurina", Dolomites, Italie. (© Stefano Pellegrini)

"J’ai pris cette photo en mai, quand la neige avait presque fondu. J’ai donc dû escalader l’Auronzo à pied, et non en motoneige. Le chemin était difficile parce que j’ai dû l’emprunter pendant une tempête de neige. Heureusement, une fois arrivé au sommet, le ciel s’est complètement ouvert, ce qui est bon signe pour un shooting nocturne.

Après un bref arrêt dans un abri d’hiver, j’ai entamé l’ascension vers le site à minuit. Une fois là-haut, les possibilités de compositions étaient très limitées. L’endroit, très populaire durant l’été, est complètement différent une fois recouvert de neige. Toute la crête était couverte d’une couche de trois mètres de neige poudreuse. S’approcher trop près du bord était trop dangereux mais j’ai placé l’appareil aussi près du pourtour que je le pouvais et je me suis installé pour m’inclure dans l’image."

"Le repaire du dragon", parc national Mungo, Nouvelle-Galles du Sud, Australie.  (© Daniel Thomas Gum)

"Cette image représente mon paysage nocturne préféré. Le parc Mungo est à douze heures de voiture de chez moi, à Sydney, mais ces cieux en valent la peine, ils sont les plus beaux que j’ai jamais vus et photographiés la nuit. Trois nuits de suite, les conditions étaient idéales, on voyait tout parfaitement.

Dès que je suis arrivé sur le lieu, je savais comment je voulais nommer la photo. Ça paraissait irréel, à la 'Game of Thrones', tout s’alignait exactement comme ce que j’avais imaginé. Des murs immenses et tranchants avec un long chemin central tortueux menant à une flèche. Il n’y avait qu’une seule façon de faire honneur à ce paysage : un panorama de la Voie lactée sur plusieurs couches."

"Le temple du soleil", parc national de Capitol Reef dans l’Utah, États-Unis. (© Bryony Richards)

"Ces monolithes de grès datant de l’ère du Jurassique, qui se sont formés d’après une boue sableuse, se dressent au-dessus d’un sol désertique plat. Le fait que les 'temples' s’alignent parfaitement avec la Voie lactée ne pouvait pas être une coïncidence, leurs couleurs orange trouvant reflet sur les couleurs des étoiles alentour."

"Ce qui émerge de la poussière", Tenerife, Îles Canaries, Espagne. (© Lorenzo Ranieri Tenti)

"Cette photo a été prise dans le parc national de Teide Volcano. Elle montre notre sublime galaxie au-dessus d’un incroyable paysage volcanique – une vraie merveille pour les photographes nocturnes ! De mes aventures à Tenerife, cette photo est celle qui représente le mieux mon expérience – autant les bons que les mauvais côtés.

Comme on peut le voir sur cette image, le paysage est formé de ces incroyables structures volcaniques qui s’élèvent vers le ciel comme d’immenses tours entourant la majestueuse Voie lactée. Notre galaxie semble surgir d’une épaisse couche de poussière qui essaime la lumière des villes alentour, créant une lueur chaude au-dessus de l’horizon.

Cette lueur est causée par le calima, un vent chaud venu d’Afrique, du désert du Sahara plus précisément. Ce vent chaud est toujours chargé de sable du désert et a un lourd impact sur la visibilité du ciel. Finalement, tout le bon et le moins bon s’est parfaitement réuni en une image, me permettant de dévoiler cet incroyable panorama."

"La magie d’ADK", montagnes d’Adirondack, New York, États-Unis. (© Daniel Stein)

"On pense moins à la côte est en ce qui concerne l’astrophotographie, à cause de la densité de sa population et donc, sa pollution lumineuse. Il reste toutefois quelques cieux obscurs… Nichée au nord de l’État de New York, la région des Adirondacks représente trois millions d’hectares de terrain. Je me sens chez moi quand je randonne là-bas.

Cette image capture vraiment la magie qui remplit mon cœur quand j’y suis. On y voit non seulement ce lac qui semble prendre la forme d’un cœur, mais aussi tout ce que la côte est a à offrir : de magnifiques bois, des eaux calmes et des vallons."

"La gorge du diable", chutes d’Iguazu, Brésil. (© Victor Lima)

"Photographier Iguazu la nuit a toujours été un de mes rêves. Pour ce faire, on doit recevoir une autorisation spéciale de la part de l’agence environnementale des parcs brésiliens. Enfin, en 2021, j’ai reçu cette autorisation. J’ai passé quatre jours à l’intérieur du parc, avec un accès exclusif aux chutes la nuit pour mes étudiants et moi-même. Le premier défi consistait à se déplacer dans le parc sachant que plusieurs jaguars y vivent.

Près des chutes, il était difficile de prendre des images avec des longs temps de pose, sachant que des jets contenant 1,5 million de litres se déversent chaque seconde. Travailler avec des temps d’exposition plus longs que dix ou quinze secondes était presque mission impossible, l’objectif n’était jamais sec. Sur cette photo, on peut voir la principale chute d’Iguazu, la Santa Marie. Juste au-dessus, on distingue Saturne et, plus haut, le cœur de la Voie lactée."

"Croix et Volcan", volcan Villarrica, Chili. (© Tomas Slovinsky)

"Si vous n’avez jamais vu un ciel du sud, sachez que c’est incroyable et complètement différent de celui du nord. Dans l’hémisphère nord, on suit Polaris en tant qu’étoile polaire, mais sous l’équateur terrestre, les règles sont différentes. Pour reconnaître facilement le pôle céleste sud, le meilleur indicateur est la constellation de la Croix du Sud, située sur cette image juste au-dessus du volcan Villarrica."

"Amoureux nocturnes", province d’Hormozgan, Iran. (© Mohammad Hayati)

"Sur cette image, on distingue la Voie lactée s’élevant au milieu d’une fascinante nuit de printemps sur la côte du golfe Persique. Les somptueuses falaises des environs plongent les spectateurs dans leur imagination, ils se mettent même parfois à leur parler !

La pollution lumineuse d’une ville proche était assez forte, donc la post-production a été plutôt intense. Je suis un oiseau de nuit qui essaie d’instiguer une vision artistique à ses images. Dans celle-ci, j’ai voulu transmettre la magie de cet endroit."

"Quand toutes les étoiles s’alignent", Mammoth Lakes, Californie, États-Unis. (© Kelly Teich)

"Certains des cieux les plus obscurs de Californie se trouvent le long de l’autoroute 395, à l’est du comté de Sierra. Ce lieu en particulier, près de Mammoth Lakes, est unique. Le cœur de la Voie lactée s’aligne parfaitement au sommet de la montagne et à une crique de source d’eau chaude.

On ne peut rêver un meilleur arrière-plan ! J’ai pris cette photo en juillet donc j’ai dû attendre un peu après minuit pour avoir le meilleur alignement possible avant de shooter. Plutôt que choisir un grand angle de 16mm, j’ai zoomé à 24mm pour que la Voie lactée prenne plus de place dans la composition et que seule la partie la plus intéressante du premier plan soit visible."

"Paradis", Big Sur, Californie. (© Marcin Zajac)

"Si je devais choisir mon endroit préféré sur Terre, ce serait sûrement ici. Situé sur la côte Pacifique, près de Big Sur. Cet endroit a tout : une magnifique baie remplie d’eaux couleur émeraude, une cascade de 25 mètres de haut qui se déverse directement sur la plage, un palmier qui nous fait sentir comme sur une île tropicale et un ciel parfaitement sombre qui s’illumine avec les étoiles la nuit."

Les 25 images gagnantes sont à retrouver sur la page dédiée au "Milky Way Photographer of the Year" du site de Capture The Atlas.

À voir aussi sur arts :