AccueilPhoto

Les traumatismes et douloureux secrets familiaux explorés dans des photos poignantes

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

La photographe Aija Svensson déterre les secrets de famille les plus douloureux.

Les traumatismes et douloureux secrets familiaux explorés dans des photos poignantes

© Aija Svensson

Chaque famille a son lot de secrets et de traumatismes qui se passe de génération en génération, sans qu’on ne cherche à les déterrer et à les révéler. À de rares occasions, des enquêtes intimes sont menées pour briser la boucle infinie et destructrice du silence.

La photographe Aija Svensson en a fait son objet d’étude dans une série intitulée Do Not Cover ("ne pas recouvrir") et publiée dans un ouvrage touchant aux éditions Kehrer Verlag. "Il y a des secrets dévastateurs dont nous héritons et que nous passons à notre descendance, ceux dont nous ne pouvons pas ou ne voulons pas nous rappeler mais qui sont enfouis dans notre mémoire émotionnelle", introduit le site de la maison d’édition.

© Aija Svensson

Habituée à traiter des thématiques sociales, la photographe finlandaise a mené une enquête intime, d’âge en âge, examinant la douloureuse mémoire familiale et ses strates d’expériences traumatiques, entre passé et présent. Une souris dans un lit d’enfant évoque une lourde symbolique ; une femme avec un coquard renvoie peut-être à des violences conjugales ; et le dos marqué d’une personne âgée laisse penser à une éprouvante maladie. Avec puissance, les photos énigmatiques d’Aija Svensson nous révèlent la face sombre du souvenir et de son héritage, dans tout ce qu’il a d’universel.

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

© Aija Svensson

Couverture du livre<em> Do Not Cover</em> d’Aija Svensson, publié aux éditions Kehrer Verlag.

Do Not Cover, d’Aija Svensson, est publié aux éditions Kehrer Verlag.

À voir aussi sur arts :