AccueilPhoto

Leyna Bloom est la première modèle transgenre afro-asiatique de Sports Illustrated

Publié le

par Lise Lanot

© Daniele Venturelli/WireImage via Getty Images

La mannequin, actrice et activiste a partagé sa fierté de poser pour le célèbre magazine sportif américain.

La dernière édition du numéro "spécial maillots de bain" du magazine Sports Illustrated présente la mannequin Leyna Bloom. La mannequin, actrice, danseuse et activiste devient ainsi la première femme afro-asiatique transgenre à poser pour la célèbre revue.

Photographiée par Yu Tsai sur une plage floridienne, la jeune femme est allongée sur le sable, le regard fixé vers un horizon caché du public. Sur son compte Instagram, Leyna Bloom a partagé sa fierté d’avoir été sélectionnée pour cette édition phare de Sports Illustrated : "Ce moment [où je pose sur le sable] va plus loin que tous mes rêves les plus fous. À ce moment précis, je suis une représentation de toutes les communautés dans lesquelles j’ai grandi et de toutes les communautés dans lesquelles je plante des graines."

Première femme afro-asiatique transgenre à avoir posé pour Vogue India en 2014, actrice principale de Port Authority, film projeté au Festival de Cannes en 2019, et participante à des campagnes de sensibilisation contre les violences faites aux personnes transgenres, Leyna Bloom travaille activement à la représentation de ces dernières au cinéma, dans la mode et les médias. Elle l’affirme elle-même : "On a beaucoup de travail, le voyage ne fait que commencer."

L’équipe de Sports Illustrated a également partagé son honneur de travailler avec la mannequin, la qualifiant de légende "dans le milieu de l’activisme" :

"Son histoire est inextricablement liée à la résilience et on ne pourrait être plus fiers de l’aider à la raconter. Sa présence en tant que première femme de couleur transgenre dans notre édition est le résultat d’une vie passée à forger son propre chemin menant à l’acceptation, à l’amour et au changement. Elle représente le droit de s’aimer soi-même et d’être qui nous voulons. Nous sommes honorés de l’avoir avec nous cette année et comprenons l’effet que cela aura sur tant d’autres personnes. Elle nous rejoint non pas pour ce qu’elle représente mais pour sa beauté, son engagement et son désir de rendre le monde meilleur."

Le chemin de la rédemption

La présence de Leyna Bloom à l’intérieur du magazine survient huit mois après celle de Valentina Sampaio, en juillet 2020, première mannequin transgenre de la publication. Les "Swimsuit Editions" ont vu le jour il y a 55 ans, sous l’impulsion du rédacteur en chef de l’époque, André Laguerre, qui a trouvé le moyen de booster ses ventes hivernales en mettant en scène des jeunes femmes en maillot de bain – toutes grandes, minces et blanches. Ce n’est qu’en 1996 qu’une mannequin noire, Tyra Banks, pose en couverture de la revue (aux côtés de la mannequin argentine Valeria Mazza).

Après avoir essuyé des vagues de critiques à cause de l’homogénéité de ses mannequins et la sexualisation de ces dernières, Sports Illustrated tente de s’imposer depuis quelques années comme un acteur du changement. On a ainsi vu poser les modèles "grande taille" Hunter McGrady et Ashley Graham, l’athlète paralympique Brenna Huckaby, la mannequin atteinte de vitiligo Winnie Harlow, Halima Aden (désormais retraitée) en burkini ou encore Mara Martin en train d’allaiter sa fille.

Bien sûr, ces décisions sont toujours accompagnées de stratégies marketing ; il n’empêche qu’elles permettent, de fait, davantage de diversité dans les médias.

À voir aussi sur arts :