AccueilPhoto

L’histoire derrière la photo de ce manifestant noir sauvant un contre-manifestant blanc

Publié le

par Lise Lanot

© Dylan Martinez/Reuters

L'image d'un manifestant noir portant secours à un contre-manifestant blanc, probablement d'extrême droite, est devenue virale.

Samedi 13 juin, comme de nombreux autres jours depuis le meurtre de George Floyd, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées en son honneur, contre le racisme et pour toutes les victimes de violences policières. Commencées aux États-Unis, les manifestations ont rapidement pris de l’ampleur à Paris comme dans le reste du monde.

Dans la capitale anglaise, plusieurs manifestations pacifiques ont pris un tournant violent lorsque des contre-manifestant·e·s les ont investies, rapporte l’agence de presse Reuters. "L’ambiance était bonne au début", rapporte le photographe Dylan Martinez, qui documentait le rassemblement"Les gens klaxonnaient, c’était une célébration, mais les choses ont mal tourné lorsqu’un groupe de contre-manifestants est arrivé. Des affrontements ont éclaté."

Un manifestant porte secours à un contre-manifestant blessé, près de la station Waterloo à Londres, le 13 juin 2020, lors d’un rassemblement Black Lives Matter faisant suite à la mort de George Floyd à Minneapolis. (© Dylan Martinez/Reuters)

C’est au milieu de cette atmosphère tout à coup infusée de violence que le photographe a vu un manifestant noir porter sur son épaule un homme blanc blessé. Cet homme noir immortalisé par Dylan Martinez, c’est Patrick Hutchinson. Le coach sportif britannique a accédé au rang de héros ce week-end, après avoir sauvé ce contre-manifestant blessé (qui appartiendrait à des mouvements d’extrême droite, selon les manifestant·e·s présent·e·s samedi) :

"C’était une scène assez effrayante, on aurait dit une ruée. […] Je suis arrivé, je l’ai soulevé, je l’ai mis sur mon épaule et j’ai commencé à marcher vers la police, tandis que les gars qui m’entouraient nous protégeaient tous les deux", a raconté Patrick Hutchinson à la British Channel 4 News dimanche.

Des images virales

© Dylan Martinez/Reuters

Les images impressionnantes de ce sauvetage sont devenues virales ce week-end. Reuters rapporte que c’est justement parce qu’elles montrent autre chose que de la violence qu’elles ont été tant partagées. De nombreux·ses internautes les ont perçues comme la définition même de l’humanité face aux discours de haine qui émanent des groupes suprémacistes blancs.

Face à un homme qui nie pourtant ostensiblement la souffrance et la douleur des manifestant·e·s, Patrick Hutchinson affirme "ne pas avoir réfléchi" : "J’ai juste vu un être humain sur le sol. Ça n’allait pas bien se terminer si on n’intervenait pas. […] On a fait ce qu’il fallait faire. On a empêché quelqu’un de se faire tuer."

© Dylan Martinez/Reuters

Il est difficile pour le coach sportif de ne pas faire le rapprochement avec le meurtre de George Floyd, étouffé au sol par les forces de l’ordre. Il rappelle que ce dernier "serait encore en vie" si les autres officiers de police présents étaient intervenus, de la même façon que lui et ses amis sont intervenus.

L’acte de bravoure de Patrick Hutchinson (qui, rappelons-le, n’est ni policier ni pompier) met davantage en lumière l’horreur du meurtre de George Floyd et de toutes les personnes tuées et violentées par la police, ainsi que le silence et la complicité dont ont fait preuve les collègues de Derek Chauvin. Tout comme les images des manifestations anti-racistes de ces dernières semaines et des déboulonnages de statues d’esclavagistes, les photographies de Dylan Martinez ont leur place dans les livres d’histoire.

© Dylan Martinez/Reuters

À lire également -> Quelles précautions prendre pour documenter des manifestations ?

À voir aussi sur arts :