AccueilPhoto

L’histoire derrière la photo de Nicolas Cage en Superman

Publié le

par Tomas Statius

L’histoire d’un film avorté.

Deux photos côte à côte, un peu vieillies, où le contraste fait ressortir la peau diaphane du sujet photographié. Les deux clichés ont l’air de provenir d’une planche-contact ou d’un album de famille, comme émergeant d’un endroit où on les avait enfouis pendant de longues années.

Quand on y regarde de plus près, la tenue de celui que le photographe a voulu immortaliser choque. Pas le type d’accoutrement que l’on se permettrait tous les jours ou dans toutes les situations. Et puis ce visage bien connu. Trop singulier pour être oublié.

La grande histoire : Batman Lives

Il y a longtemps, bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, à l’âge des débuts du numérique, avant l’invention de l’iPhone, Tim Burton avait un projet. Un projet un peu fou mais qui seyait à son imaginaire cinématographique. Celui qui s’était déjà frotté à la série des Batman (avec succès, on peut le dire) ambitionnait de donner sa version de Superman, Superman Lives.

Il avait choisi jusqu’au casting : Nicolas Cage pour incarner Clark Kent, sans lunettes, mais avec ce visage anguleux et si particulier qui aurait changé de l’esthétique niaise que l’on donne perpétuellement au journaliste et super-héros born and raised à Smallville.

Pour accompagner l’acteur de Sailor et Lula et Lord of War, le grand Tim avait pensé à Sandra Bullock, dont l’apparence aurait fait une Lois Lane de charme. Tout était prêt jusqu’aux costumes des deux héros (et on peut le constater).

Mais, car il y a un "mais", le projet n’a jamais vu le jour. Pourquoi ? Encore une fois, pas de réponse. Il se dit que suite à l’échec commercial du Batman et Robin de Joel Schumacher, la Warner décida de relancer la saga Superman avec, comme réalisateur, celui qui en avait fait le succès.

Les discussions avançant, les budgets de Tim Burton ont déplu aux grands gourous de la firme californienne qui décidèrent d’enterrer le projet et ce, malgré l’annonce d’une date de sortie. Laissant les premières images, les costumes et les essais aux oubliettes.

Pour autant, une âme inspirée s’est évertuée à faire réapparaître ces clichés et à les partager au plus grand nombre. La dernière a été publiée sur le compte Twitter DCU Movie Page, sans confirmation unilatérale quant à leur véracité. En sus de ces clichés, il semblerait que pas mal de monde s’intéressait à ce projet avorté.

À voir aussi sur arts :