AccueilPhoto

L’histoire derrière la "photo la plus intelligente" jamais prise

Publié le

par Axel Savoye

© Benjamin Couprie/Domaine public

Sur ces 29 personnes, 17 sont ou deviendront des prix Nobel.

Albert Einstein, Marie Curie, Erwin Schrödinger ou encore Max Planck… Les plus grands esprits de ce monde ont été réunis sur cette photo considérée comme étant "la plus intelligente jamais prise", dans le sens où on atteindrait des sommets si on additionnait le QI de chacune de ces personnes.

Ce cliché a été pris par le photographe Benjamin Couprie, lors du cinquième congrès Solvay en 1927. Parmi ces 29 scientifiques, 17 sont ou deviendront plus tard des prix Nobel, raconte My Modern Met. Notez que Marie Curie est la seule femme sur cette photo, mais aussi la seule personne à avoir remporté deux fois le prix Nobel.

Participants au congrès Solvay de 1927 sur la mécanique quantique, parc Léopold, Bruxelles, Belgique, 1927. (© Benjamin Couprie/Domaine public)

"De l’arrière vers l’avant et de gauche à droite : Auguste Piccard, Émile Henriot, Paul Ehrenfest, Édouard Herzen, Théophile de Donder, Erwin Schrödinger, Jules-Émile Verschaffelt, Wolfgang Pauli, Werner Heisenberg, Ralph H. Fowler, Léon Brillouin, Peter Debye, Martin Knudsen, William Lawrence Bragg, Hendrik Anthony Kramers, Paul Dirac, Arthur Compton, Louis de Broglie, Max Born, Niels Bohr, Irving Langmuir, Max Planck, Marie Curie, Hendrik Antoon Lorentz, Albert Einstein, Paul Langevin, Charles-Eugène Guye, Charles Thomson Rees Wilson, Owen Willans Richardson."

Dans le domaine des sciences, le début du XXe siècle est une époque charnière où les découvertes s’enchaînent. Ernest Solvay, un chimiste et industriel belge, décide alors de réunir à Bruxelles les plus grands scientifiques afin que ceux-ci débattent de physique et de chimie. Ces rassemblements ont notamment permis de grandes avancées en matière de mécanique quantique.

En 1927, ces esprits brillants se réunissent pour la cinquième fois afin de discuter de nouvelles théories. Il en ressortira cette célèbre citation d’Einstein : "Dieu ne joue pas aux dés", ce à quoi le physicien Niels Bohr avait répondu : "Arrête de dire à Dieu ce qu’il doit faire."

On les croit tous unis sur ce cliché, s’accordant sur des sujets et des concepts auxquels le commun des mortels ne comprend goutte, mais le cinquième congrès Solvay a été, en réalité, le lieu d’affrontements entre Einstein et Niels Bohr, le premier voulant que la méthode scientifique s’appuie sur des règles strictes et le deuxième souhaitant que ces règles se basent sur les résultats d’expériences. Cet épisode de l’histoire montre qu’on a beau réunir les plus grands génies du monde, on est aussi loin de tous les mettre d’accord que de comprendre le fonctionnement de l’univers.

À voir aussi sur arts :