AccueilPhoto

L'histoire derrière les premières photos de Nirvana pour un magazine national

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Greg Watermann

"Kurt Cobain préférait garder les mains dans ses poches."

Il y a peu, le photographe Greg Watermann vendait 34 diapositives couleur, des planches-contacts signées, 72 négatifs noir et blanc et l’appareil photo Hasselblad issus de son shooting avec Nirvana, réalisé trois semaines avant la sortie de leur album culte Nevermind. Cette séance photo était le premier shooting du groupe pour un magazine important – Spin –, dont ils ont fait la couverture du numéro de janvier 1992.

Cet hebdomadaire était d’ailleurs un concurrent direct de Rolling Stone dans les années 1990 et le magazine a inauguré sa première couverture en 1985 avec Madonna (rien que ça). Le lot de Watermann est parti pour 35 200 dollars à la sixième enchère et l’artiste inclut également les droits d’auteur de ses photos, ainsi que cinq exemplaires du magazine.

© Greg Watermann

"Il préférait garder les mains dans ses poches"

"Le grunge commençait à devenir mainstream et c’était la première fois que je photographiais un groupe de Seattle", raconte le photographe à PetaPixel, en précisant que ce shooting a été le plus difficile à réaliser de toute sa carrière.

"Kurt [Cobain] ne voulait pas devenir célèbre, il détestait l’attention médiatique qu’il commençait à recevoir et par conséquent, il n’était pas de bonne volonté. C’était un défi de les photographier pour quelque chose d’aussi important qu’un magazine national.

J’ai usé de toutes mes techniques pour avoir quelques expressions faciales et des poses intéressantes, certaines fonctionnaient, d’autres non. À un moment, j’ai suggéré à Kurt de plier les bras et de se pencher sur Dave [Grohl]. Sa réponse a été catégorique : 'J’emmerde cette idée, mec. Metallica plie les bras. Je ne plierai pas les miens.' Il préférait garder les mains dans ses poches", raconte le photographe à propos de ses essais pour la une.

© Greg Watermann

Après ces premières images réalisées en studio, Watermann leur a proposé de les photographier en extérieur, le groupe commençait à se dérider, à être plus à l’aise. "Ça se passait de mieux en mieux, à mesure que nous prenions plus de photos et finalement, nous nous sommes amusés pour certaines images incroyables qui font partie des débuts historiques du groupe. […] C’est toujours l’une des couvertures les plus vendues de l’histoire de Spin."

© Greg Watermann

© Greg Watermann

© Greg Watermann

À voir aussi sur arts :