AccueilPhoto

L’histoire derrière l’étrange photo du couple Biden qui perturbe tout l’Internet

Publié le

par Julie Morvan

© The Carter Center/Twitter

On aimerait vous dire que c'est juste un photomontage raté... mais non.

Vous aussi, cette photo vous a mis·es mal à l’aise ? Il suffit d’une poignée de secondes pour comprendre le problème de taille sur ce cliché officiel. Pris en mai 2021 lors de la récente visite du couple présidentiel états-unien à leurs prédécesseur·se·s, il fait passer les Biden pour des géants… ou les Carter pour des lilliputiens, au choix.

Réuni·e·s dans un petit salon au charme désuet, Joe et Jill sont assis·es sur leurs genoux, aux côtés de Rosalynn et Jimmy. Ces dernier·ère·s, enfoncés dans leur fauteuil, paraissent petits et vulnérables. Coup de com' excessif ? Montage Photoshop raté ? Rien de tout cela.

Design Taxi a identifié deux raisons qui expliquent une telle disproportion entre les deux couples. La première, c’est l’angle choisi pour la prise de vue. Il semblerait que le cliché ait été pris avec un objectif grand angle, privilégié pour les espaces exigus et les photos de groupe – histoire d’éviter de couper celles et ceux qui sont sur les côtés.

Le décor a donc fait défaut à la scène : manquant de recul, le photographe a dû compenser l’absence d’espace par un objectif spécifique qui déforme la perspective, et fait notamment apparaître les sujets et objets plus grands qu’ils ne le sont lorsqu’ils sont tout près de l’appareil.

En résumé, ce procédé agrandit – et élargit – les éléments sur les bords de l’image, et réduit également la taille des sujets situés au centre. Si la photographie est ensuite remise à plat sans retouche, elle est systématiquement déformée, comme l’explique ce graphiste :

"Voici un exemple rapide de ce que ça donne lorsqu’on supprime l’effet de distorsion de l’objectif. Un objectif grand angle agrandit les bords de l’image, et rétrécit son milieu – la petite taille de la pièce nécessitait un objectif grand angle."

La seconde raison derrière ce phénomène serait liée à la taille des quatre individus ; Joe et Jill Biden seraient en effet légèrement plus grands que Jimmy et Rosalynn Carter, ce qui accentuerait davantage l’illusion d’optique.

Pour rendre justice au couple des Carter, certain·e·s ont donc décidé d’inverser les rôles et de rétrécir les Biden à leur tour. On trouve le résultat (encore plus) perturbant, mais cet exemple aura eu le mérite de faire un petit rappel de notions élémentaires en photographie.

À voir aussi sur arts :