AccueilPhoto

L’intimité de John Lennon et Yoko Ono documentée dans les années 1970

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Richard DiLello

Le photographe Richard DiLello a été invité par le couple mythique dans sa maison de campagne anglaise, à Tittenhurst Park.

Le 31 janvier 1970, Richard DiLello passait une journée agréable en compagnie de John Lennon et Yoko Ono, qui venaient tout juste de rentrer d’un séjour au Danemark. Les deux s’étaient coupé les cheveux, comme pour marquer symboliquement cette période de leur vie. Le couple vivait encore dans sa maison de campagne anglaise quand DiLello est venu lui rendre visite pour réaliser quelques images. Un an plus tard, John Lennon et Yoko Ono déménageaient à New York.

Le photographe se remémore les raisons hasardeuses qui l’ont amené à être un témoin de leur amour et de leur quotidien. Lennon venait tout juste de quitter les Beatles pour se lancer en solo avec son album Plastic Ono Band, et la presse avait besoin de nouvelles images de promo. DiLello – qui avait déjà travaillé pour le label des Beatles, Apple Records, et pratiquait la photographie en dilettante – s’est glissé au bon endroit, au bon moment, là où le besoin se faisait ressentir, et s’est proposé pour aller prendre quelques photos en noir et blanc dans leur cottage de 29 hectares, muni d’un Nikon F et de son objectif 50 mm.

Des images rares

© Richard DiLello

"Le truc bien avec le fait de photographier les Lennon, c’était leur aisance et leur assurance. Je n’étais pas un étranger et cela aidait aussi. Je n’avais pas besoin de les guider parce qu’ils étaient les guides de leur propre vie. J’ai shooté la majeure partie de la session en noir et blanc […] parce que c’était un monde en noir et blanc", se rappelle-t-il auprès d’i-D.

Les images montrent John et Yoko évoluant dans leur maison, dans leur jardin, dans leur quotidien champêtre et paisible. Vêtus de pulls à col roulé, par un jour qui semblait humide, les deux se bécotent s’enlacent et posent joyeusement aux côtés de la caravane Sgt. Pepper, de leur chien et du fils de Lennon, Julian.

© Richard DiLello

Pour le déjeuner, Yoko a préparé une salade, ce qui a permis au photographe de tirer des portraits de ce moment convivial, partagé dans la cuisine et dans leur chambre. "C’était si officieux et intime, sans pression. Toute la séance a été faite à la lumière naturelle, parce que je n’avais pas de flash et que je ne savais pas en utiliser un, dans tous les cas. […] Même quand ils buvaient une tasse de thé et qu’ils allumaient une simple cigarette, cela me semblait être un événement, un moment artistique", raconte Richard DeLillo.

Ces clichés sont rares et précieux. S’ils refont surface aujourd’hui, c’est parce qu’ils font partie d’un bel album intitulé John Lennon/Plastic Ono Band – The Ultimate Collection, en vente depuis le 23 avril 2021. Incluant un livre photo, cet album (à l’initiative de Yoko Ono) présente 159 morceaux (des démos inédites, des remix, des sessions live, des freestyles, etc.) pour célébrer le cinquantième anniversaire de la sortie du premier opus solo de John Lennon. 

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

© Richard DiLello

À voir aussi sur arts :