AccueilPhoto

Pour la première fois, Naomi Campbell a été shootée par une photographe noire pour Vogue

Publié le

par Lise Lanot

© Nadine Ijewere

En 34 ans de carrière pourtant dense, Naomi Campbell n'avait jamais été photographiée par un artiste noir en une de Vogue.

Cela fait 34 ans que Naomi Campbell défile pour les plus grandes marques et pose pour les plus grands magazines de mode. Pendant toutes ces années pourtant, jamais un·e photographe noir·e n’avait travaillé avec elle pour Vogue ou un autre titre du célèbre groupe Condé Nast.

Cela signifie qu’en 34 ans, une des plus célèbres mannequins du monde – avec plus d’une soixantaine de unes de Vogue à son actif – n’a jamais croisé le chemin d’un·e photographe noir·e au sein d’une des plus grosses publications de la planète. Pour son numéro du mois de juillet, le Vogue espagnol a enfin remédié à cette injustice en employant la photographe noire de 28 ans Nadine Ijewere pour shooter Naomi Campbell.

Sur son compte Instagram, la super modèle a exprimé son émotion d’enfin travailler avec une artiste noire, femme qui plus est :

"Merci Nadine Ijewere, 'Vogue Espagne' et toute l’équipe. C’est une couverture particulière pour moi. C’est la première fois en 34 ans de carrière que je suis photographiée par une personne noire pour 'Vogue'/Condé Nast, et c’était une femme noire. Nadine, c’était vraiment un honneur. J’ai appris une nouvelle éthique de travail grâce à toi, une autre façon d’être… Je ne peux pas te dire à quel point j’étais anxieuse, je voulais être à la hauteur de ta vision et de tes attentes. Le calme et la quiétude. Pour moi, cela représente plus que tu ne le sauras jamais ! Continue comme ça, Nadine. La séance a eu lieu avant le confinement."

Pour sa sixième couverture de l’édition espagnole de Vogue, Naomi Campbell pose dans un ensemble fleuri et arbore des cheveux bouclés. Vêtue de longs gants rouges, elle brandit vers l’objectif des anthurium andraeanum, ces grosses fleurs rouges qu’on retrouve également sur sa robe. Ses poings, semblables à des gants de boxe, sont adoucis par ces fleurs qui assurent la composition de l’image. Au contraire de la une, le reste de la série a été pris sur des fonds pastel, en lumière naturelle et toujours avec des textures, des formes ou des couleurs qui rappellent fleurs et plantes.

L’émotion de Naomi Campbell d’être enfin photographiée par une artiste noire est à rapprocher avec sa récente déclaration concernant le racisme ordinaire dans la mode. À la BBC, elle s’est confiée sur la différence de traitements qu’elle subissait ainsi que l’ignorance des professionnel·le·s blanc·he·s embauché·e·s concernant les peaux noires et les cheveux crépus, entre autres.

La mannequin a également partagé des images tirées du #VogueChallenge, qu’elle a rassemblées sous le hashtag #VogueAfrica, afin d’appuyer la nécessité d’une diversité des représentations dans les médias et l’art.

À voir aussi sur arts :