AccueilPhoto

Nos vieilles photos de famille prennent vie grâce à cette intelligence artificielle

Publié le

par Lise Lanot

© My Heritage

Un clin d’œil de mamie ou un coucou de Marie Curie des années après leur mort, c’est possible grâce à une plateforme troublante.

Le site My Heritage s’est spécialisé, comme son nom l’indique, dans l’étude de l’hérédité. Il propose notamment de créer son arbre généalogique ou de commander des tests ADN. Depuis peu, la plateforme propose également Deep Nostalgia, un service gratuit permettant d’animer de vieilles photos de famille afin de rendre vivant·e·s, le temps de quelques secondes, nos aïeux·les disparu·e·s.

Grâce à une intelligence artificielle, les photos téléchargées sont animées de quelques gestes, des clignements d’yeux ou des mouvements de bras, choisis automatiquement par le système selon l’orientation du visage et des membres. Le site affirme que la vie privée des internautes est protégée : "L’animation et la sublimation se font sur les serveurs de My Heritage et ni les photos ni les vidéos ne sont partagées avec des tiers."

Les photos sont d’abord "sublimées", afin de les rendre plus nettes et de lisser le grain qui accompagne souvent les vieilles images. Les séquences animées sont ensuite générées à partir de vidéos pilotes montrant "de vrais gestes humains", filmés grâce à des "acteurs" qui sont "dans la plupart de ces vidéos […] des employés de My Heritage" :

"Selon la vidéo et l’angle, la technologie doit parfois simuler des pièces qui n’apparaissent pas dans la photo originale, comme les dents ou les oreilles, et la qualité du résultat final peut varier. Quand la personne dans votre photo porte un chapeau ou un autre accessoire, parfois, le mouvement simulé fonctionne bien et d’autres fois, [c’est moins réussi]", précise le site.

Consciente des dérives qui accompagnent parfois ces prouesses technologiques, l’équipe insiste sur la visée "nostalgique" de son programme. Les vidéos produites sont d’ailleurs en réalité des gifs, sans son : "Nos vidéos n’incluent pas la parole afin de prévenir tout abus […], comme la création de vidéos deep fake de personnes vivantes." Le site demande également aux internautes d’appliquer la fonctionnalité uniquement sur leurs "propres photos historiques et non sur des photos de personnes vivantes sans leur permission".

Les résultats, souvent convaincants, peuvent troubler, surtout lorsqu’il s’agit de personnes que vous avez connues vivantes. Sur Twitter, des internautes ont partagé leurs créations, avouant parfois avoir "passé la soirée à pleurer" après avoir fait apparaître le visage en mouvement d’une grand-mère décédée. D’autres ont préféré tester les limites de la fonctionnalité, tel que le note The Verge. En plus de photos de personnages historiques "ramenés à la vie", on trouve quelques tableaux et sculptures qu’on préférerait laisser de marbre.

À voir aussi sur arts :