© Tim Melideo

Partez en vacances aux États-Unis grâce à ces photos prises sur Google Street View

Une invitation au voyage grâce à la série de Tim Melideo exclusivement réalisée sur Google Street View.

Pour satisfaire sa bougeotte paralysée par le confinement, Tim Melideo a pris la route de façon virtuelle. Grâce à Google Street View, le photographe a immortalisé des paysages du sud des États-Unis "comme s’il y était". Depuis son écran d’ordinateur, il a imaginé comment il cadrerait ses images s’il voyait ces vues en vrai.

L’artiste a ensuite travaillé ces photographies comme si c’était les siennes. Sa série est un mélange paradoxal entre la liberté qu’on éprouve face à ces grands espaces américains et le sentiment d’enfermement, parfois aussi mental que physique, du confinement.

Publicité

© Tim Melideo

L’outil utilisé par Tim Melideo, Google Street View, est la métaphore parfaite d’un tel paradoxe, puisqu’il permet la simili-découverte de nouveaux lieux sans bouger de chez soi. Le photographe a répondu à quelques questions concernant sa série et sa passion pour les villes du sud-ouest des États-Unis.

Konbini arts : Salut Tim, comment as-tu eu l’idée de cette série ?

Publicité

Tim Melideo : En grand passionné de voyage qui a toujours envie d’être sur les routes, je ressentais fortement le désir de sortir. Surtout parce que j’étais forcé de rester à l’intérieur. J’avais prévu plusieurs voyages avant que le confinement ne soit annoncé. J’ai voulu aller voir les endroits que j’aurais dû visiter sur Google Maps et je me suis dit que je pouvais peut-être faire semblant d’y être.

Je m’étais déjà essayé à la publication d’images de Google Street View mais sans vraiment avoir de projet. J’avais aussi fait une série sur les aéroports grâce à Google Satellite View. J’ai un peu hésité quant à savoir si je disais la vérité aux gens ou si je faisais comme si les images venaient "de mes archives" mais je me suis dit que finalement, c’était cela qui rendait les photos intéressantes.

© Tim Melideo

Publicité

Quelles difficultés as-tu rencontrées pendant ce projet ?

Mon travail habituel est très symétrique et rectiligne : j’aplatis les paysages pour qu’ils apparaissent en deux dimensions. Pour ce projet, je n’ai pas pu réaliser certaines des images que j’avais en tête parce qu’une voiture n’était pas arrêtée à l’endroit que je voulais par exemple. De même, les images de certaines villes n’étaient pas d’assez bonne qualité et je n’ai donc pas pu les "visiter".

Comment as-tu choisi les lieux que tu as immortalisés ?

Publicité

J’ai commencé par regarder les lieux que j’avais classés dans mes favoris sur Google Street View. Puis, petit à petit, je me suis intéressé à d’autres endroits, notamment dans les villes frontalières avec le Mexique parce que j’adore l’architecture et les paysages du sud-ouest des États-Unis.

La plupart de ces villes ont l’air d’avoir beaucoup vécu, j’adore ça. J’aime le désert, la façon dont il se mêle à l’architecture et aux choses créées par les humains. Donc j’ai décidé de chercher le plus possible de ce genre de villes. J’allais continuer à l’international et finalement, je m’en suis tenu aux États-Unis parce que je voulais jouer sur l’idée du road-trip américain typique.

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

© Tim Melideo

Vous pouvez retrouver le travail de Tim Melideo sur son site et sur son compte Instagram.

Par Lise Lanot, publié le 06/05/2020