AccueilPhoto

Pères et enfants posent pour ce photographe qui propose un autre regard sur la paternité

Publié le

par Lisa Drian

© Johan Bävman

Johan Bävman a profité de son congé paternité pour prendre en photo des pères de famille s'occupant de leurs enfants.

480 jours, soit 18 mois. C’est la durée des congés qu’ont les couples suédois pour s’occuper de leur nouveau-né après l’accouchement. Le père peut poser 60 jours de congé et le reste est réparti à la convenance des deux parents, mais seulement 12 % des familles se partagent ces congés de manière égale au sein du couple. En France, le congé paternité est de… 11 jours.

Lorsque son fils est né, le photographe Johan Bävman a profité de son congé pour entrer dans un nouveau monde inconnu : celui de la paternité. Il a donc décidé de capturer le quotidien d’autres hommes qui, comme lui, s’occupent de leurs enfants à la maison. Et le résultat reflète parfaitement la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui – il a été surpris de voir qu’il ne pouvait s’appuyer sur aucun modèle connu pour être un super papa :

"Tout a commencé quand j’étais à la maison avec mon propre fils. C’était il y a un an et demi. Je n’ai pas pu trouver de livres ou autres qui me concernaient en tant que père. Le système en Suède et dans d’autres pays est plutôt destiné aux femmes en tant que mères de famille. Je voulais savoir si je pouvais faire émerger des modèles auxquels les pères pourraient s’identifier. Je ne voulais pas avoir de super papas. Je voulais avoir des papas qui montraient les difficultés d’avoir un enfant", explique-t-il au magazine américain Cosmopolitan.

© Johan Bävman

Selon lui, le congé paternel est vraiment bénéfique pour les hommes :

"Avoir un enfant est difficile – vous ne dormez pas assez, vous pouvez être épuisé, en colère et frustré. Être à la maison vous aide à comprendre votre partenaire et à avoir une meilleure relation. Et vous en savez plus sur votre enfant quand l’enfant grandit et à mesure qu’il grandit, il peut venir vous voir, s’il demande des conseils ou s’il a des questions sur […] le fait d’être un homme, il peut vous solliciter en tant que père. Et c’est quelque chose d’important."

Il insiste également sur l’importance de l’égalité entre les hommes et les femmes :

"Je veux partager mon travail et ouvrir le débat, faire savoir à tout le monde que chacun est capable de s’occuper d’enfants. C’est quelque chose que vous avez dans vos gènes. Quand vous avez un enfant, une mère n’est pas meilleure qu’un père pour s’occuper des enfants. La mère n’est pas meilleure sur le plan biologique. C’est quelque chose que vous apprenez après de multiples essais et erreurs."

Le photographe s’est fixé comme objectif soixante photos de pères, qui correspondent aux soixante jours de congé paternité.

© Johan Bävman

© Johan Bävman

© Johan Bävman

© Johan Bävman

© Johan Bävman

© Johan Bävman

À voir aussi sur arts :