AccueilPhoto

Un photographe a capturé les SMS intimes d'inconnus croisés dans les rues de New York

Publié le

par Lisa Drian

© Jeff Mermelstein

Annoncer une rupture ou une grossesse, soutenir un ami malade... Des moments d'intimité immortalisés en toute discrétion.

Il sait que ce qu’il fait est moralement répréhensible. Jeff Mermelstein est photojournaliste et immortalise avec son propre smartphone des textos échangés par des inconnu·e·s. Imaginez le nombre incalculable de discussions qui ont lieu autour de nous, en silence, dans la rue, dans le métro…

Virer son prof de yoga, discuter de la logistique du sexe anal, de saucisses plus très fraîches dans le frigo, soutenir un ami qui commence sa chimiothérapie, annoncer d’une grossesse… Rien n’arrête le photographe, tout y passe. Les images des conversations de New-Yorkais·e·s étaient diffusées dans un premier temps anonymement, sur son compte Instagram. Aujourd’hui, Mermelstein a regroupé tous ses clichés pour en faire un livre photographique, intitulé #nyc et édité par Mack.

© Jeff Mermelstein

"– Je ne pense pas que ça va matcher. Je te trouve jolie et assez intelligente mais nos personnalités ne sont pas faites pour une relation stable. C’est vraiment ce que je ressens.
– Donc tu veux juste qu’on soit amis ?
– Oui. Je ne viendrai pas pour le petit-déjeuner etc. parce que ça fait trop couple. On pourra aller voir un film, dîner, sortir, rester en contact etc. Je pense que ce serait une belle amitié.
– Non..."

Des photos voyeuristes

Les conversations émouvantes, mondaines, hilarantes et captivantes s’enchaînent dans le livre. Aucun visage et aucune identification n’apparaissent sur les photos toutes recouvertes d’un filtre bleu, pour que l’anonymat de chaque personne soit garanti. "Même si j’étais sur un terrain juridique parfait, je voulais essayer, du mieux que je pouvais, de maintenir un sentiment d’anonymat" a déclaré l’artiste à Artnet.

© Jeff Mermelstein

"– Est-ce qu’il devrait voir quelqu’un ? Et est-ce que tu as vu 'Ali Wong’s special' ? "Tu n’es pas dans une relation sérieuse tant que tu n’as pas touché le trou du cul de ton mec.
– Lol, alors je suppose que je n’ai jamais été dans une relation.
- LMAO [Laughing My Ass Out, ndlr].
- Pour être honnête, la bite de Jérémy est la seule qui rentre dans mon anus."

© Jeff Mermelstein

"– Cette connasse dans la rue vient juste de prendre une tonne de photos de merde d’un sans-abri et de son chien en train de dormir, étalés sur le trottoir tout en parlant à ses amies de la beauté et de la ruine de New York, je ne sais pas quoi en penser."

© Jeff Mermelstein

"– Une tumeur graisseuse, je l’emmènerai mercredi quand je rentrerai de mon jogging.
– Petite question, j’avais des saucisses au frigo, mais la porte est restée ouverte depuis dimanche, donc elles ont normalement pris la température ambiante le temps que je m’en rende compte et que je ferme la porte. Si j’ai fermé la porte ensuite et qu’elles se sont refroidies, est-ce que je peux les cuisiner pour une soupe ou je vais vomir ?"

© Jeff Mermelstein

"– COMMENCE TA THÉRAPIE DÈS DEMAIN. S’IL TE PLAÎT. JE SAIS QUE TOUT CELA EST INJUSTE. J’AURAIS VOULU POUVOIR FAIRE QUELQUE CHOSE POUR T’ENLEVER CETTE DOULEUR ET MALADIE. JE SUIS VRAIMENT DÉSOLÉ.
– JE FERAI TOUT CE QUI EST EN MON POUVOIR POUR TE SAUVER. JE SUIS SI TRISTE ET JE ME SENS DÉSARMÉ. JE NE PEUX PAS IMAGINER CE QUE TU RESSENS. J’AI TOUJOURS CRU AUX MIRACLES. JE PRIE DIEU POUR QU'UN MIRACLE..."

© Jeff Mermelstein

"– Je reviens de chez le médecin.
– Le médecin ? Qu’est-ce qu’il a dit ?
– Oui. On va avoir un bébé."

La couverture du livre de Jeff Mermelstein, aux éditions Mack.

À voir aussi sur arts :