AccueilPhoto

Pour honorer ses parents agriculteurs, une jeune diplômée fait un shooting dans les champs

Publié le

par Ana Corderot

© Branden Rodriguez

Des images hautement symboliques, remplies de fierté et de reconnaissance.

Vêtue de sa tenue de cérémonie, Jennifer Rocha se tient sereine et fière au milieu des champs, aux côtés de ses deux parents. Aussi pure que touchante, cette photo symbolise tout le respect et l’amour que cette jeune diplômée éprouve pour ses parents agriculteurs immigrés.

À peine sortie de sa remise de diplôme, Jennifer a souhaité rendre hommage à sa famille en capturant un moment de son quotidien dans les champs. Ce même quotidien qui a contribué à faire de Jennifer la femme accomplie qu’elle est aujourd’hui.

© Branden Rodriguez

Durant toute son adolescence, la jeune femme aidait ses parents dans les récoltes. Après les cours, elle plantait des fraises jusqu’à deux ou trois heures du matin et se réveillait à cinq heures le lendemain matin afin de prendre le bus pour l’école. Admirative de l’acharnement de ses parents, elle s’est faite à l’idée que pour réussir, il ne fallait jamais baisser les bras et toujours continuer à aller de l’avant.

"J’admirais les agriculteurs parce qu’ils continuaient à travailler malgré les maux de dos alors que les mouches, les moustiques et les insectes heurtaient leur visage et brouillaient leurs yeux. Personne ne pense ni ne voit ce qui se passe derrière un légume acheté à l’épicerie. Mais derrière, il y a quelqu’un qui se casse le dos tous les jours en travaillant dans les champs."

© Branden Rodriguez

Cette persévérance, elle l’a cultivée jusqu’à son arrivée dans l’université de San Diego, où elle a terminé ses études supérieures de sociologie. Muée par quelques doutes, Jennifer Rocha n’a jamais cessé de poursuivre son enseignement, ne serait-ce que pour honorer l’héritage que ses parents lui avaient légué.

"En tant que lycéenne, mes parents m’ont dit que la seule façon pour moi de comprendre à quel point il était important de poursuivre des études supérieures était de travailler comme agricultrice immigrée. Mes parents venaient de Michoacan, au Mexique, et n’ont pas eu la chance de réaliser leur rêve de poursuivre des études supérieures et d’embrasser la carrière de leur rêve."

Aujourd’hui, elle clôture de manière hautement symbolique son parcours universitaire grâce à ces clichés du photographe amateur Branden Rodriguez, remplis de reconnaissance, de fierté et de transmission. Avec son diplôme en main, Jennifer ne perd pas de vue ses rêves et espère poursuivre dans le domaine du droit en défendant la communauté latinx, à laquelle elle appartient.

© Branden Rodriguez

© Branden Rodriguez

À voir aussi sur arts :