AccueilPhoto

Pour la Journée internationale des forêts, des images satellites nous alertent

Publié le

par Konbini arts

L’organisation Planet met à disposition les images "avant/après" de ses 200 satellites afin de rendre compte de l’état de notre planète.

Pour la Journée internationale des forêts, des images satellites nous alertent

© 2022 Planet Labs PBC

Le 21 mars, c'est le premier jour du printemps, mais aussi la Journée internationale des forêts. Instaurée par l’Organisation des Nations unies en 2013, cette journée vise à sensibiliser les populations quant au "rôle fondamental [des forêts] dans les économies mondiales et nationales et dans la protection de notre planète" et à nous alerter sur les conséquences de la déforestation à travers le monde.

Pour l’occasion, l’organisation Planet (qui note que, "depuis 1990, 1,3 million de kilomètres carrés de forêts, soit une superficie supérieure à celle de l’Afrique du Sud, ont disparu") partage des images issues de sa "flotte de plus de 200 nanosatellites [qui] surveille la santé des forêts à travers le monde entier".

Brésil. (© 2022 Planet Labs PBC)

Ces satellites (de la taille "d’une boîte à chaussures") nous informent précisément des changements que connaissent les forêts. Cette surveillance depuis l’espace permettrait également aux gouvernements et organisations mondiales de "réprimer les activités illégales qu’ils trouvent".

Les images montrent par exemple que la forêt amazonienne a "perdu 17 % de sa superficie forestière au profit de l’agriculture au cours des quarante dernières années" et que 75 % de la forêt tropicale est en danger, "car elle risque de perdre sa capacité à se régénérer après un stress".

Réserve forestière Adolfo Ducke, Brésil. (© 2022 Planet Labs PBC)

Bien que porteuse de mauvaises nouvelles, l’organisation souhaite tout de même insuffler un peu d’optimisme :

"Si nous continuons à perdre le couvert forestier, la bonne nouvelle est que nous en perdons moins qu’avant. La Nasa rapporte que la Terre est littéralement plus verte qu’elle ne l’était il y a vingt ans, en grande partie à cause de la croissance de la végétation en Inde et en Chine.

L’augmentation de la surface foliaire que cela représente est égale à une superficie à peu près de la taille de toutes les forêts tropicales amazoniennes. Et la plantation d’arbres est devenue un moyen populaire de soutenir les initiatives climatiques, avec des milliards d’arbres plantés rien qu’en 2021. L’ONU rapporte qu’environ 726 millions d’hectares de forêt sont désormais protégés, soit 200 millions de plus qu’en 1990."

Les galeries d’images du site permettent de voyager, depuis le ciel, à travers le monde. Des avant/après permettent de se rendre compte, entre autres, des catastrophes naturelles liées à la déforestation et au réchauffement climatique.

Exploitation minière artisanale dans le territoire des Munduruku, au Brésil. (© 2022 Planet Labs PBC)

Matupá, État de Mato Grasso, Brésil. (© 2022 Planet Labs PBC)

Frontière Brésil Pérou. (© 2022 Planet Labs PBC)

Forêt de Tasmanie. (© 2022 Planet Labs PBC)

À voir aussi sur arts :