AccueilPhoto

Pour la première fois en Europe, Playboy met en couv' une modèle curvy

Publié le

par Ana Corderot

© Ellen von Unwerth/Playboy

L’édition allemande de Playboy a honoré la mannequin Hayley Amber Hasselhoff en une, dans l’objectif d’Ellen von Unwerth.

Voilà que Playboy se met à la page du body-positivisme. L’édition allemande a choisi, pour la première fois en Europe, une modèle curvy : Hayley Amber Hasselhoff fait la une du numéro de mai 2021. Dans un communiqué partagé sur Instagram, l’actrice et mannequin a exprimé tout son enthousiasme d’être la cover girl, photographiée par l’illustre Ellen von Unwerth.

"Je suis profondément honorée et touchée d’être la toute première mannequin plus size sur une couverture européenne de Playboy. Je suis submergée par l’émotion, par ce que cette couverture signifie pour l’inclusivité et son impact plus grand envers l’empouvoirement des femmes.

Je voulais utiliser cette plateforme pour vous dire que vous avez le pouvoir d’aimer votre corps sans hésitation, même face aux standards de beauté imposés par nos sociétés. Avec le regard féminin d’Ellen von Unwerth, sa passion pour le cinéma et sa représentation sincère de la femme, nous avons choisi de célébrer mon corps en le photographiant d’une manière artistique."

Elle poursuit en exprimant l’importance d’accepter son corps et d’être bienveillante envers soi-même :

"Ma relation avec mon corps a toujours découlé de ma relation avec ma santé mentale. Le mois de mai étant le mois de la sensibilisation à la santé mentale, je me sens capable de vivre avec moi-même sans avoir à m’excuser. J’espère inspirer les femmes à affronter leur peur de l’inconnu et à mener une belle vie, dans laquelle votre corps ne vous définit pas.

S’il y a une chose que je dirais à mon moi plus jeune, ce serait que ta vie a de la valeur peu importe qui tu es. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devrions être incitées à nous explorer et à nous célébrer de la manière la plus authentique. Je ne peux qu’espérer que cette couverture permettra aux femmes de savoir qu’elles sont aimées, appréciées et désirées telles qu’elles sont – ici, maintenant."

Playboy, sur la voie de la rédemption ?

Si c’est une première en Europe, le magazine avait déjà fait intervenir Fluvia Lacerda, une modèle plus size, dans son édition brésilienne. On peut alors supposer que la publication, habituée à diffuser une image hyper-sexualisée et hétéronormée de la femme, commence petit à petit à prendre conscience d’enjeux féministes.

Si le virage féministe n’est pas véritablement adopté, Playboy tente de faire quelques efforts. À travers le regard de Von Unwerth, cette une rend hommage à la sensualité et à l’érotisme qui se dégagent de tous les corps de femmes. En conviant Hasselhoff à se joindre au casting, le magazine prône l’acceptation de soi et invite chaque femme à se libérer des diktats de beauté.

À lire également —> Vidéo : Ellen von Unwerth revient sur sa carrière en 6 photos

À voir aussi sur arts :