© The White House

Pourquoi cette photo de Donald Trump à la Maison Blanche fait tant parler d'elle ?

En pleine pandémie, une quinzaine d'hommes siégeant à la tête des États-Unis ne respectent pas les gestes de sécurité.

Samedi 9 mai, le compte Twitter officiel de la Maison Blanche a partagé une image de Donald Trump dans la "Cabinet Room", où se réunit depuis toujours le cabinet du gouvernement. Autour du président, on voit attablés le secrétaire d’État Mike Pompeo, le secrétaire à l’Armée Mark Esper, des dirigeants militaires et une partie de l’équipe de sécurité nationale.

L’image, datée du jour de la publication selon le compte Twitter de la Maison Blanche, a été prise au beau milieu de la crise sanitaire liée à la pandémie due au Covid-19. Cela n’a pas manqué de faire réagir les internautes, choqué·e·s et déçu·e·s de voir les hommes se tenir si proches et sans masque, bref, ne respectant pas les consignes imposées à la population.

Publicité

© The White House

L’image a également suscité du désarroi pour son "retour en 1955", causé par le fait que seuls des hommes blancs assistent au conseil présidentiel. Ce même week-end était marqué, outre-Atlantique, par l’annonce que plusieurs employé·e·s de la Maison Blanche étaient infecté·e·s par le virus. Une situation qui n’a rien d’anormale, selon les internautes, si personne ne respecte les mesures de sécurité lors des réunions.

Malgré les directives données par les centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, CNN rapporte qu’il était rare de voir des masques à la Maison Blanche : "Trump lui-même a déclaré qu’il ne se voyait pas porter un masque en public et plusieurs personnes de son entourage suivent ce qu’il dit."

Publicité

Le fait que des employé·e·s aient été testé·e·s positif·ve·s a tout de même causé du remous. Le Washington Post rapportait aujourd’hui que le port du masque serait obligatoire pour tou·te·s les employé·e·s de la Maison Blanche. "On doute pourtant que Trump en porte", auraient ajouté des assitant·e·s. Les internautes américain·e·s n’ont pas fini de soupirer devant des images de leur président.

"Pas de masques. Pas de distanciation sociale. Rien d’étonnant à ce que la Maison Blanche soit un point névralgique du coronavirus."

Par Lise Lanot, publié le 12/05/2020