AccueilPhoto

Quelques astuces qui permettent de flouter les visages sur vos photos prises au smartphone

Publié le

par Lise Lanot

© Alex Robinson/Unsplash

Des applis et raccourcis existent pour ne pas porter préjudice aux manifestants.

Depuis le début du mois de juin et les résurgences des manifestations antiracistes à travers le monde se pose la question de la documentation. Il est essentiel de garder une trace de ces rassemblements : cela permet de faire rayonner les mouvements et de faire exploser leur force. C’est une arme politique pour raconter l’histoire, celle qui est parfois opprimée.

Cette documentation peut cependant s’avérer dangereuse : voir son visage apparaître sur une photo de manifestation peut constituer un préjudice. Afin de contrer ces potentiels dangers, des techniques émergent, autant à destination des amateur·rice·s que des professionnel·le·s.

Un hack gratuit sur iPhone

"J’ai créé un raccourci sur iOS pour tous les manifestants. Le raccourci floutera les visages et copiera votre image sans ses métadonnées. N’hésitez pas à me faire un don, l’argent ira pour les coûts du serveur et du logiciel. #BlackLivesMatter"

Le développeur Noah Conk a récemment partagé un hack iOS qui permet de flouter des images et de supprimer leurs métadonnées (les heures et lieux des prises de vues notamment). Cela court-circuite toute récupération d’informations possible lorsque des photos sont floutées a posteriori, sur des logiciels de retouche.

PetaPixel explique qu’il suffit d’aller dans ses "Réglages", de cliquer sur "Raccourcis" et d’activer "Autoriser les raccourcis non fiables" (si vous ne voyez pas le réglage "Autoriser les raccourcis non fiables", il est nécessaire d’exécuter d’abord un raccourci). Il suffit ensuite de cliquer sur le lien de "Blur Faces". Ce raccourci permettra de copier facilement une image sans visage et sans données potentiellement compromettantes.

Une application dédiée

Si vous le souhaitez, il existe également des applications dédiées, à l’instar d’Anonymous Camera. C’est après avoir lu des rapports écrits par des journalistes quant à la problématique de parler et de montrer des groupes militants LGBTQ+ aux Émirats arabes unis, que Gabriel Mitchel et Aaron Abentheuer ont créé Anonymous Camera. L’application a été conçue avec l’aide de journalistes d’investigation "qui voulaient un moyen facile d’enregistrer des images de façon anonyme", rapporte The Verge.

© Anonymous Camera

L’application utilise les principes du "machine learning" : un champ d’étude de l’intelligence artificielle qui permet d’identifier des visages. Il s’agit donc de retourner un usage qui peut porter préjudice aux personnes qui apparaissent sur certaines images.

Le "machine learning" est utilisé ici afin de "flouter, pixéliser ou bloquer des visages ou des corps entiers". Il est crucial que les signes distinctifs, tels que les tatouages ou les paires de chaussures, puissent également être floutés, tel que nous le rapportait Maître Marion Jobert, le mois dernier. L’application peut également déformer les voix présentes dans des vidéos, afin de pouvoir documenter l’histoire de l’intérieur, sans mettre en danger personne.

À lire également —> Quelles précautions prendre pour documenter des manifestations ?

À voir aussi sur arts :