AccueilPhoto

Selon une étude, poster des selfies rendrait plus heureux

Publié le

par Lisa Drian

Le pic de bonheur que l'on ressent face à la gratification des likes.

Poster sur Instagram et avoir des likes en retour nous rendraient plus heureux·se, selon une étude publiée dans la revue Human Behavior and Emerging Technologies qui tire ses conclusions d’une enquête réalisée sur Instagram et Facebook à propos des likes et des commentaires positifs. Ces derniers pourraient avoir un impact direct sur le bonheur d’une personne. 

Le bilan est sans appel : le nombre de selfies partagés sur Instagram et le bonheur d’une personne seraient intrinsèquement liés. Plus le nombre de likes et de commentaires positifs est élevé, plus la personne est heureuse. 

"La technologie des réseaux sociaux est devenue un facteur déterminant des aspects psychologiques des émotions humaines, comme le bien-être. Des recherches antérieures ont révélé des résultats mitigés concernant la relation entre l’utilisation des [réseaux sociaux] et le bien-être", a déclaré Julie Maclean, qui a dirigé l’étude, rappelle Dazed. En effet, de nombreuses études évoquaient par exemple l’effet néfaste des réseaux sociaux sur la santé mentale des jeunes.

"Les futures améliorations technologiques [des réseaux sociaux] devraient tirer parti du concept de récompenses sociales pour permettre des niveaux accrus d’interactions en ligne à partir du partage de photos, en particulier en ce qui concerne le partage de photos de soi, qui semble être en corrélation avec les niveaux les plus élevés de récompenses sociales", a-t-elle ajouté. En clair, la récompense sociale correspond aux likes, aux commentaires positifs, et les selfies sont directement liés aux "récompenses sociales" et donc, au bonheur. 

Cette étude reste cependant à prendre avec précaution. Certaines se contredisent. Une étude réalisée en 2019 par l’Université de l’État de Washington a par exemple révélé que les personnes qui publient des selfies sont plus susceptibles d’être considérées comme étant complexées, moins performantes et moins sympathiques. Une autre étude a lié la publication de nombreux selfies au narcissisme. Il ne faut donc abuser de rien. 

À voir aussi sur arts :