AccueilPhoto

Twitter a remplacé des panneaux publicitaires par des messages antiracistes

Publié le

par Lise Lanot

© Twitter

Des villes américaines ont été habillées de messages réclamant justice et solidarité en l'honneur de Juneteenth.

En l’honneur de Juneteenth, fête célébrée le 19 juin en l’honneur de l’émancipation des esclaves afro-américain·e·s, Twitter a affiché sur des panneaux publicitaires géants des tweets antiracistes partagés depuis le meurtre de George Floyd. Les messages sélectionnés, en lien avec les manifestations Black Lives Matter, ont été diffusés dans différentes grandes villes américaines : Los Angeles, New York, Atlanta et Minneapolis en tête : 

"Nous voulions être présents dans des villes qui sont devenues les épicentres des manifestations, des endroits qui sont devenus des points de ralliement de l’indignation liée au mouvement #BlackLivesMatter et de sa bouleversante demande d’égalité", a déclaré God-is Rivera, la directrice culture et communauté de Twitter.

"Les manifestants n’essaient pas de commencer une guerre raciale – ils essaient d’y mettre fin."

En plus des protestations physiques, dans les rues de nombreux pays du monde, les voix se sont également amplifiées sur les réseaux, à grand renfort de hashtags, d’images, d’appel aux dons et de demande de justice. Twitter en particulier s’est révélé être un bastion de la libération de la parole – et parfois malheureusement aussi, de messages de haine.

Amplifier la lutte

Pour confirmer cette qualité de partage, la plateforme a lancé cette campagne dont le but est "d’amplifier les points de vue et les pensées des gens qui partagent intensément leurs sentiments", tel que le rapporte God-is Rivera. Le 19 juin, les rues américaines se sont donc vues habiller de messages d’égalité et de puissance pour les personnes noires, et aussi parfois plus particulièrement les femmes noires, les personnes noires transgenres ou les personnes noires handicapées.

"Les vies des personnes noires transgenres comptent. C’est tout. C’est le tweet."

En liant cette campagne à Juneteenth, le réseau appuie la nécessité de faire de ces célébrations du 19 juin une fête nationale – pour le moment, elle n’est officielle que dans le Texas : 

"Juneteenth représente la liberté, l’émancipation et la libération. Célébrer #Juneteenth, c’est connaître l’histoire noire. C’est connaître l’histoire américaine. C’est comprendre que le travail ne s’arrête pas là. […]"

Comme toute campagne, cette initiative de Twitter est bien sûr intéressée et contribue à son image de marque. Ceci étant dit, elle permet de partager des messages d’espoir, de solidarité et de justice qui ne viennent pas d’organes gouvernementaux officiels et de la Maison-Blanche.

"Je suis si fière de toi. 

Toi, qui marches dans les rues. 

Toi, qui organises.

Toi, qui cries 'Black Lives Matter'.

Toi, qui partages, qui publies, assidûment.

Toi, qui donnes.

Je suis si fière que tu fasses ce que tu peux, où tu peux. 

Je suis si fière de NOUS maintenant !"

"C’est toujours Black Lives Matter. Aujourd’hui, demain, et le jour d’après encore."

"Ce message est pour toutes les personnes noires handicapées. Je vous vois. Tout va bien."

"Les vies des femmes noires comptent."

"Le racisme n’est pas une divergence d’opinions."

À voir aussi sur arts :