AccueilPhoto

Un collectionneur tombe sur un trésor photo et part à la recherche de son couple mystère

Publié le

par Lise Lanot

Via William Fagan

William Fagan a développé une pellicule vieille de 70 ans. Il est persuadé que les photos renferment une mystérieuse explication.

En 2015, un passionné de photo achetait un vieil appareil Leica à un vendeur quelconque. Sachant très bien que l’appareil contenait une pellicule, William Fagan n’avait cependant jamais pris le temps de voir ce qu’elle avait à offrir. Ce n’est que récemment, en août 2020, qu’il s’est décidé à développer les images "aux compositions sublimes", prises il y a plus de 70 ans par un couple anonyme.

Avec peu d’espoir (sachant que les vieilles pellicules perdent souvent de leur sensibilité après tant de temps, précise-t-il), il a minutieusement laissé tremper la pellicule dans un bain révélateur pendant une heure, sans oublier de "l’agiter" toutes les quinze secondes. Le résultat a été à la hauteur de son investissement : William Fagan a découvert 22 images (sur une pellicule de 36) "dont vingt étaient utilisables".

© Anonyme/William Fagan

"Non seulement les photographes n’ont pas développé la pellicule mais ils n’ont même pas pu la finir. Il y a quelques fuites de lumière sur les premiers clichés, là où j’ai (et sans doute d’autres) ouvert le boîtier de l’appareil sans savoir qu’il contenait une pellicule", souligne l’Irlandais.

Une découverte émouvante

Le développement des photos a ouvert toute une histoire au collectionneur : il y a découvert la vie d’un couple, visiblement fortuné, voyageant à travers l’Europe de l’ouest dans les années 1950. L’homme et la femme posent à bord de leur BMW, dans des rues de Bavière et immortalisent de magnifiques paysages suisses.

Cette découverte a été pour William Fagan "une révélation", mêlant "une famille inconnue […] et un sentiment de tristesse de savoir que ces talentueux photographes n’avaient jamais vu le résultat de leur travail". C’est cette tristesse qui l’a poussé à raconter cette histoire afin de, peut-être, retrouver le couple des images. Selon lui, la femme aurait une petite trentaine d’années et l’homme dix de plus.

© Anonyme/William Fagan

"J’aimerais qu’ils aient les photos. Vu leur âge à l’époque, il est fort probable qu’ils ne soient plus de ce monde. J’ai beaucoup hésité avant de montrer ces images – bien qu’elles aient été prises il y a longtemps –, mais je crois que c’est la seule possibilité qui s’offre à moi si je veux les retrouver."

À la recherche d’une explication

Cette réserve à montrer les clichés vient de l’intimité qui en émane. William Fagan rapporte s’être senti un peu voyeur face à ce couple, peut-être en lune de miel, qu’il ne connaît absolument pas. Le désir de savoir a été plus fort et il a fini par partager la série de photos sur son blog.

Le collectionneur ne croit pas à une simple perte de l’appareil. Pour lui, "il y a forcément une histoire derrière tout ça" : "Pourquoi un photographe talentueux, prêt à débourser l’équivalent de 3 000 dollars pour un appareil Leica, l’aurait tout simplement abandonné après ou pendant son voyage ? Ça n’a pas de sens", s’interroge-t-il auprès d’Artnet. William Fagan ne semble pas être le seul à penser de la sorte. Des dizaines de milliers de personnes (plus de 45 000 à date) ont lu son récit et espèrent sans doute, elles aussi, connaître le fin mot de l’histoire.

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

© Anonyme/William Fagan

À voir aussi sur arts :