© Valentin Curtet

Un photographe a immortalisé la même fenêtre et la même voisine durant le confinement

Vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut créer depuis une simple fenêtre.

Fenêtre sur Confinement, c’est le titre de la série du photographe Valentin Curtet, et on ne s’aventure pas trop en avançant que ce nom est directement inspiré du film d’Alfred Hitchcock. Depuis le début du confinement, l’artiste français s’est lancé dans un projet bien particulier : photographier la même fenêtre et la même voisine depuis son appartement situé en face. Pour l’anecdote, sa voisine est la youtubeuse Audrey Pirault, connue sous le pseudo "Air Pirault".

Ensemble, ils trompent donc l’ennui en inventant chaque jour des scènes décalées avec les moyens du bord. On la voit fêter Pâques, l’anniversaire du photographe, recréer un bar ou une bibliothèque, faire une imitation de Fenêtre sur cour et de Shining, jouer avec des marionnettes, tricoter, naviguer un bateau, improviser un pique-nique… Une série qui rappelle que le confinement peut aussi être doux, créatif et joyeux.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 23/04/2020